0

The Haunting of Bly Manor est la suite logique de The Haunting of Hill House. La série signée Mike Flanagan et éditée par Netlfix sortira dès le 9 octobre 2020.

 Synopsis

Cette deuxième saison sera basée sur le roman horrifique d’Henry James, Le Tour d’Écrou. « On a pris cette histoire de fantômes d’Henry James comme le point de départ de la saison 2, ce qui en fait une toute autre affaire. C’est une bonne façon d’élargir certaines des choses que j’aimais dans la saison 1, mais dans le cadre d’une nouvelle histoire, sans être contraint par les décisions que nous avons prises la dernière fois », a confié Mike Flanagan lors d’une interview accordée à Birth.Movies.Death.

Ce roman de 1898 raconte l’arrivée d’une jeune femme dans la campagne anglaise. Elle doit s’occuper de deux orphelins au passé sombre. Si l’on doit faire nos adieux à la famille endeuillée de Hill House, il semblerait que les décès tragiques et les peines de cœur soient de nouveau au rendez-vous. Comme avec le premier volet, les éléments du roman seront mis à jour pour coller avec notre époque, ou presque : la série se déroulera à la fin des années 80

Le Casting

Après une saison de dix épisodes de The Haunting of Hill House, le créateur revient avec la saison qui fait office de suite, également composée de dix épisodes. Parmi les acteurs sélectionnés, on retiendra notamment le nom de Olvier Jackson-Cohen (Invisible Man), Victoria Pedretti (Saison 1), Henry Thomas (Dreamkatcher) et enfin Kate Siegel (saison 1).

Vous trouverez ci dessous le nouveau trailer publié hier :

The Haunting of  Bly Manor sortira le 9 octobre sur Netflix.

Source: Vanity Fair

(Visited 7 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde

Your email address will not be published. Required fields are marked *