0

Subnautica

deepabyssSubnautica est un FPS développé et édité par le studio indépendant Unknown Worlds Entertainment dont la dernière parution date du 23 Janvier 2018 sur PC (Steam). Disponible sur la plateforme en accès anticipé depuis le 16 décembre 2014, il est également sorti sur Playstation 4 et sur Xbox One. 

Par ailleurs directement inspiré des formes de vies découvertes dans la fosse des Mariannes, celles-ci semblent s’adapter étonnamment au froid glacial et à l’obscurité grâce à leur bioluminescence comparable à un festival de lanternes arc-en-ciel. Le bestiaire de ce jeu s’inspire très directement du film culte Abyss (film culte américain sorti le 9 août 1989, réalisé par James Cameron) puisqu’il aborde les profondeurs aquatiques d’une part ainsi que la présence d’une vie extraterrestre d’autre part. 

Synopsis

Subnautica vous plonge dans la peau de Ryley Robinson, l’un des survivants après le crash du vaisseau Aurora. Vous êtes forcé d’amerrir sur la planète 4546B complètement immergée par les eaux et vous devez ainsi faire le nécessaire pour survivre dans ce nouveau milieu hostile. En effet, située dans la zone habitable de son soleil, l’astre grouille d’une faune et d’une flore très développées. Tout au long de votre partie, vous recevrez fréquemment des messages radio d’éventuels rescapés, qui se sont comme vous, échapper grâce à une capsule de survie. Prenez garde cependant, ce monde là est parsemé d’obstacles et de lourds secrets.

Ce test a été réalisé d’après une licence acquise.

Subnautica sous le sonar des Easter-eggs

4546BSous l'océanDans le film Sphere de 1998 réalisé par Barry Levinson, un équipage de sauvetage d’un sous-marin pas comme les autres et découvre un portail sphérique, capable de matérialiser les pensées des intrus qui osent y pénétrer. Or, il est naturel de craindre ce que nous ignorons. Sphere tourne autour du personnage de Harry Adams allais Samuel L. Jackson, qui en lisant l’œuvre de Jules Verne, finit par rêver. Ses fantasmes deviennent alors réalité. Dans Abyss, Ed Harris (Virgil Bud Brigman) entre en communication avec une vie inconnue mais celle-ci finit par le sauver pour le meilleur aspect de l’humain: l’amour. Dans Subnautica, certaines espèces vous seront pacifiques et d’autres, non.

Par ailleurs, ce n’est pas la première fois que la fiction d’une planète envahie par les océans est abordée dans le domaine des Arts: au cinéma par exemple, on pensera rapidement au film de Kevin Reynolds en 1995, alias Waterworld. On a également l’astre prénommé Caladan dans le roman phare Dune de Frank Herbert. Sa planétologie est par conséquent comparable à celle de 4546B. Dans la mesure où le protagoniste – Ryley Robinson – est un survivant en plus d’être un « naufragé spatial », ceci est donc un clin d’œil au roman de Daniel Defoe publié en 1719 sous le titre Robinson Crusoé.

Ce que la logique ignore … C’est la narcose à l’azote

NarcoSubnauticaLe corps humain n’est mécaniquement pas conçu organiquement pour supporter une pression (un bar tous les dix mètres) trop élevée. Ce que la médecine nomme « Narcose à l’azote » est plus populairement connue sous le nom « d’ivresse des profondeurs ». Le terme narcose vient du grec ancien « nárkôsis » signifiant littéralement « engourdissement ». Antonyme du mot « névrotique »  (tout ce qui n’est pas nerveux), la narcose est la résultante d’un manque d’oxygénation du cerveau (dû à une haute présence de Co2 dans le sang). Ainsi ce dernier fonctionne avec le minium « d’énergie » requise et dont la partie du cerveau – l’hypothalamus – se met soudainement à secréter de la mélatonine, ce qui provoque une forme de sommeil.  En outre, il est absolument impossible pour le corps de supporter la pression au-delà de 400 mètres de profondeur. Actuellement, la technologie donne 332,35 mètres en tant que record du monde et va à un certain Ahmed Gamal Gabr.

De manière plus significative, l’article du magasine Science & Vie en parle plus clairement: « Cet état peut engendrer un comportement inadapté, comme une remontée rapide pouvant entraîner un accident de décompression (l’azote dissous dans les tissus peut se dégager brutalement sous forme de bulles susceptibles d’obstruer les vaisseaux sanguins et causer des lésions nerveuses irréversibles) et même faire perdre conscience. Heureusement, une remontée de quelques mètres suffit pour que les effets s’estompent, sans laisser de séquelles. »

Une profondeur gargantuesque !

CréatureSubnatuicaPlus l’on s’enfonce dans les abysses et plus les ténèbres arrivent. A penser que, – par induction –  les alchimistes féodaux avaient vu juste et que le royaume des enfers serait proche du noyau terrestre. Depuis des milliards de générations, les organismes s’épanouissent sur Terre. Qui serait l’espèce dominante si les dinosaures n’avaient pas disparus ? Des reptiliens ? Peut-être pas. Le bestiaire de Subnautica laisse songeur à une idée: la vie a débutée dans les eaux. Et durant des centaines de millions d’années, elle a générée une faune et une flore absolument gigantesques, mais aussi incroyablement variées.  Si les développeurs se sont inspirés d’espèces éteintes, ce sont bien celles du Crétacé, bien avant les dinosaures. Si l’ère des titans existait encore, notre grande baleine bleue ferait pâle figure.

Ce qui manque à ce jeu, c’est une carte de la planète en version interactive. Peut-être que si le studio ouvre l’usage du Workshop un jour, la communauté des fans s’en chargerai. Pour cause, certains monstres – par exemple de la classe des Léviathans – sont tous simplement invincibles. Quand vous les croisez, votre seule option est de couper les moteurs et de fuir. (Voir la maj ci-dessous)

Parés au décollage !

Subnautica

Neptune(Maj 26/12/2020) Soyons prêts et présents sur la piste, voici le dernier paragraphe. Ce jeu bac à sable, après certaines recherches, peut posséder des mods. Depuis Nexus Mod, vous pouvez installer le launcher QMod Manager 4. Ceci à vos risques et périls: en effet, en dépit des nombreux bugs que les mods imposent, nous vous conseillerons de conserver une sauvegarde – par sécurité – avant de faire quoique ce soit. Sachez que nous vous feront un petit guide dans les jours à venir ! Ainsi, surveillez la prochaine mise à jour de ce test. Depuis n’importe quelle base de lancement, pensez à lire l’écriteau « attention fusée ». Dans le jeu, la construire vous demandera plusieurs composants et pas mal d’heures de farming. C’était le but de Subnautica depuis le départ, trouver un moyen de quitter cette satanée planète. Mais avec le temps que l’on passe sur sa base et les quêtes en parallèle, on en a pas vraiment envie. Que ce soit par compassion ou par sympathie, on s’attache effectivement à certaines formes de vie que l’on rencontre.

Nous finirons avec l’idée que finalement, si le royaume des profondeurs existe, il s’agirait sans doute de l’univers de Subnautica. Cet opus est un chef-d’œuvre complet, là où tant de Triple A ont échoués ou sont partiellement la réussite communautaire d’un énième Elder Scrolls. L’image du personnage principal a été conçue grâce à un certain footballer. Sans aucun doute, une farce de la part des développeurs ! Fort heureusement, il s’agit d’un FPS et non d’un TPS. Les graphismes de ce dernier ont – comment le dire – un peu vieillit.

Conclusion du journal de bord

Subnautica

Subnautica

Subnautica est une œuvre indépendante réussie. Même si les graphismes sont « un peu dépassés », les mises à jour ont été nombreuses depuis le début de son accès anticipé sur Steam. Avec les accès à la console, vous pouvez TOUT faire. Si au contraire, vous préférez y jouer normalement, vous disposez de plusieurs modes de partie. Le mode « survie » est la version basique. Tandis que l’option « extrême » est nettement un niveau de difficulté au-dessus. Enfin, le titre vous tiendra en haleine minimum une bonne cinquantaine d’heures. A noter que Subnautica: Below Zero est disponible également sur Steam

9.5

Author's rating

Overall rating

Graphismes
8.0
Univers
10.0
Gameplay
10.0
Contenu
10.0
Note Globale
10.0
The good
  • De multiples références à des films/livres connus
  • Une excellente durée de vie
  • Des graphismes liés aux décors réussis
  • Une bande sonore d'ambiance abyssale
  • Un FPS au gameplay intuitif
  • Un scénario impliquant les aspects survie
  • Un bestiaire riche et bioluminescent
  • Des bruitages somptueux qui vous feront trembler
  • Bonne cohésion Bac à sable et exploration
The bad
  • Un mode RPG serait un vrai plus
(Visited 34 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde