0

lost

Lost Ember est un jeu d’aventure développé et édité par Mooneye Studio sorti officiellement le 22 novembre 2019 sur PC (Steam), Playstation 4 et Xbox One. Vous êtes dans la peau d’une louve grise qui parcoure le monde (point de vue à la troisième personne) à la recherche de secrets disparus. Des milliers d’années après la chute du peuple Inrahsi, un compagnon, témoin de cette culture, vous trouve et vous marque de son essence. Vous avez maintenant le pouvoir unique dans Lost Ember de passer dans le corps d’un être vivant à celui d’un autre. 

Lost Ember (Cherche) : La louve solitaire

Rencontre

Une Louve endormie paisiblement dans sa solitude est soudainement éveillée par une étrange sensation : une lueur faible mais bien réelle vient à elle dans le but  de lui conter une histoire mystérieuse et oubliée. C’est alors qu’apparaît une silhouette scintillante perdue dans le temps. En effet celle ci souhaite lui confier une mission, découvrir les secrets enfouis du passé.  Lost Ember vous emporte pareil au vent vers des contrées lointaines et donc  vous n’avez pu le choix. Vous devez découvrir la vérité ! Par conséquent cette utopie imaginaire vous séduira dès le début avec de nombreuses cinématiques teintées de magie et de mélancolie. Attendez vous par ailleurs à aller dans chaque recoin pour dénicher reliques et autre champignons.  En outre ces items vous délivreront des bonus à la fin du jeu.  De ce fait vous interprétez une louve solitaire, bannit de la cité de la lumière, donc réincarnée et amnésique.

En effet votre objectif sera de parcourir le monde à la traque aux souvenirs : pourquoi avez vous été exclue du paradis ! Petit à petit de prime à bord, vous allez retrouver la mémoire. Pour se faire, un long chemin semé d’embûches vous attend, n’ayez par ailleurs pas peur car votre fidèle compagnon vous a marqué de son essence, vous avez donc maintenant le pouvoir d’aller et venir dans le corps d’un animal à un autre. Lost Ember est en effet une ode à la vie. Vous serez alors immédiatement séduit par l’ambiance sonore ainsi que par le scénario bien ficelé. Le gameplay est enfantin avec une prise en main très intuitive. Voilà pourquoi ce titre s’adresse également au jeune public.

(Explore) La beauté du monde

Louve Grâce à votre nouveau talent, vous avez dès à présent la possibilité d’explorer le monde qui vous entoure avec des yeux différents.  Par conséquent de  vos choix futurs dépendra votre capacité à chercher la vérité. Par ailleurs les succès Steam vous aideront en effet à mener à bien votre partie pour finir Lost Ember à 100%. Voici d’après quelques screenshots capturés ci dessous le potentiel de votre don : vous pouvez donc posséder toute créature à votre portée ! Les graphismes du studio indépendant se révèlent être soignés, fins, très épurés avec notamment un côté mignon. Ce qui a pour effet de corroborer parfaitement à l’histoire comme à l’ambiance magique. Lost Ember se classe pour nous parmi les œuvres qui seront cultes dans quelques années car injustement visualisées pendant la sortie du titre. Notre note est par ailleurs le reflet de sa valeur réelle.

En effet chaque parcelle de sa durée de vie est un poème dédié à la vie. Ici et là vous trouverez de quoi contempler votre environnement semi exotique avec quelques aspects champêtres. Naturellement on ne parle pas de vaches ou autre animal d’élevage mais bien de canards sauvages.  La diversité des espèces est tout simplement somptueuse d’un point de vue travail de la part des développeurs. Chapeau les artistes !

(Ressens) La Magie ancestrale des peuples disparus (Spoilers ci dessous) 

lost

Votre amnésie ne sera que temporaire : toi, Walika, d’où viens tu ? Qui es tu ? Et surtout pourquoi t’a-t-on refusé la voie vers la cité de la lumière ? Beaucoup de questionnement petite louve au pelage argenté mais peu de réponses.  Tu étais un bandit et ton père fut fier de toi. Ton peuple a disparu aujourd’hui, même jadis. Tu dois trouver ta route et apprendre à savoir qui tu es, petite louve à la tache blanche. Tu dois arpenter les vieux monts brumeux où tu te retrouveras face à toi même. N’aie pas petite louve car la vie trouve toujours son chemin. Entre ombre et lumière, choisis ton camp, tes ancêtres ont fait ce choix il y a fort longtemps. Ecoute et sois bien vigilante ! les éléments sont en colère et la terre tout autour de toi tremble.  Tu devras savoir où regarder pour ne pas tomber. [fin des spoilers]

A la manière d’Atlantis, énième épilogue sur un peuple disparu donné disposant de pouvoirs magiques. Le peuple dépérissait, se mourrait à chaque levé de soleil. Une chose est certaine : avec vous s’ouvre un nouveau chapitre, rendez vous dans la partie conclusion !

Ici le thème musical principal : 

(Contemple) Conclusion : en route pour la cité de la lumière

lost ember

Sans conteste une perle rare digne de “Ori and the Blind Forest” qui aurait mérité un monde ouvert ! Nous soulignons que ce jeu a été testé sur steam sans manette. Lost Ember né d’un studio indépendant est émérite d’avoir le talent de séduction grâce notamment à son ambiance magique qui séduira les plus jeunes comme les plus vieux. 

Nous sommes restés bouche bée devant tant de beauté que ce soit avec le somptueux fond sonore ou avec les graphismes et l’histoire. Mooneye a de quoi être fier de son bébé, et nous espérons sincèrement la venue d’un prochain titre possiblement la suite de cet épisode avec cette fois ci un monde ouvert ! 

9.0

Author's rating

Overall rating

Graphismes
8.5
Bande sonore
10.0
Scénario
9.0
Exploration
8.5
Etat Global
9.0
The good
  • Bande sonore somptueuse
  • Concept original du gameplay
  • Ambiance magique
  • Scénario bien ficelé
  • Interface soignée
  • Graphismes corrects
  • Design spécifique
  • Temps de chargement corrects
The bad
  • Peu de points de sauvegardes
  • Exploration limitée : mérite un monde ouvert
  • Durée de vie limitée
(Visited 57 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde

Your email address will not be published. Required fields are marked *