0

 

Anabelle

Curse of Anabelle développé et édité par Rocwise Entertainement est sorti le 20 février 2020 sur Steam. “Anabelle, une petite fille de 9 ans, meurt dans d’étranges circonstances sur la propriété de Ramsey Mansion, à Boulder, dans le Colorado. Dans les jours qui suivent ce tragique événement, Emily, la grande sœur d’Anabelle, commence à communiquer avec l’âme de sa petite sœur dans ses rêves lucides.”

Une histoire banal ?

Emily croit que ces songes ont pour origine le traumatisme qu’elle a subi en perdant un être cher. Cependant, ses crises se font de plus en plus intenses, au point de la convaincre que l’âme de la petite Anabelle est prise au piège d’un purgatoire… et qu’elle a besoin d’aide ! Emily, qui cherche à comprendre ce qui est arrivé à sa sœur, apprend ainsi le sombre passé de la Ramsey Mansion et parle de ses rêves à son petit ami, Nathan. Nathan commence par ne pas prêter l’oreille aux histoires d’Emily mais, au bout d’un moment, celle-ci ne donnant plus de nouvelles, il finit par se demander si tout va bien. En découvrant qu’Emily faisait des recherches sur l’histoire sinistre de Ramsey Mansion, sur les sciences occultes et les arts mystiques, il comprend qu’elle court un grave danger et prend la décision de suivre ses traces, sans savoir dans quoi il s’embarque. – Steam

Ou alors, tout simplement un jeu banal ?

Nous constatons dès le début de l’aventure que The Curse of Anabelle est un jeu qui aurait pu être un grand succes, s’il serait sortie en 2005. Seulement, nous sommes en 2020 et nous pouvons grandement nous demander comment un retard technique est possible de nos jours, pour un studio digne de ce nom. Bon, ce serait mentir de dire que certains éléments du décor sont moches, il y a aussi des choses sympathiques, comme les effets de lumière qui sont pour le moins réussis. Mais le reste porte à discussion tant certains objets du décor sont bien faits et d’autres dignes du travail d’un stagiaire en première année n’en ayant rien à faire de ce qu’il fait. Cela sans compter les bugs qui sont vraiment légions. Il est possible de monter sur les tables sans sauter, d’activer les lumières des étages inférieur via le planché ou bien même parfois passer à travers les décors. A se demander si le jeu est passé en séance de bêta-test.

Cependant, vous allez me dire, un bon jeu ce n’est pas forcement les graphismes. Il y a aussi pleins de jeu buggé qui ont pourtant été des succès mondiaux (assassin’s creed, Skyrim ect…). Oui mais là c’est tout de même différent. Dans Curse of Anabelle, le gameplay est quasi inexistant, le scénario n’est même pas intèressant au point de s’en foutre totalement de  savoir la suite des événements. La seule chose intèressante c’est le découvrir un peu le manoir, au début. On se dit que peut-être nous allons retrouver les sensations d’un Resident Evil 7. L’espoir est vraiment de courte durée tant il n’y a rien d’intèressant à y trouver. Des portes à ouvrir et des pièces qui se ressemblent mais vraiment rien de passionnant.  Si ce n’est peut-être les écrits ésotériques contenu dans les différents livres que nous trouverons qui sont assez fournit. Ouvrage détaillé qui font preuve d’une vrai recherche dans le domaine de l’occultisme. Oui, c’est finalemet le point fort du jeu, ce qui est assez surprenant au bout du compte.

Conclusion au cimetière

Bref, comme vous l’avez compris, The Curse of Anabelle est un jeu décevant. Décevant principalement car c’est un jeu qui était tout de même très attendu . Il n’est pas à la hauteur des attentes (c’est souvent casse gueule la pression vous me direz). Dès le départ nous sentons qu’il y aura auguille sous roche. La première vidéo saccade au point de nous demander si notre PC a des soucis de rams. Mais après avoir consulté mes corédacteur, visiblement, c’est le même soucis chez tout le monde. Donc il s’agit bien du jeu mal optimisé. Ce qui est un comble quand juste après nous découvrons les graphismes portant 10 ans de retard sur leurs épaules… Peu de temps ensuite en vient les différents bugs qui fort heureusement font sourire. Et puis en vient un gameplay et des animations qui nous font parfois penser à des animations au temps de notre bonne vieille PS2. Je parle principalement de la scène du cimetière (avec la tombe) qui en fera rigoler plus d’un.

Ceci dit, le jeu n’est pas complètement à jeter. Il y a un travail derrière. Les devellopers ont sans doute réalisé le jeu avec le coeur et ils en tireront les leçons pour réaliser un meilleur jeu dans l’avenir. Mais c’est un jeu qui même en sortant avec les technologies modernes de 2020 aurait manqué de substance. La direction artistique n’est pas vraiment maitrisée, le flou permanent dans le jeu qui se veut justement artistique fait plus cache misére qu’autre chose. Cela pompe également un maximum sur notre PC sans vraiment que cela soit bien utile. Cependant, je ne vous dis pas de ne pas acheter le jeu. Attendez une bonne promo a 70% et faite vous votre avis par vous-même.
[/vc_column_text]

3.0

Author's rating

Overall rating

Graphismes
2.5
Gameplay
3.0
Histoire
2.0
Sons et bruitages
2.0
Note Globale
3.0
The good
  • Des décors riches
  • Un contraste ombre et lumière sympathique
The bad
  • Des Graphismes dignes de la playstation 2
  • Des cinématiques floutées qui rament
  • Des personnages mal modélisés
  • Un scénario mou
  • Un gameplay plat
  • Des bugs, des bugs et des bugs
  • Un patch 22/02/20 raté
(Visited 72 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Schatten

Enquêteur et fouineur dans les dossiers non classés, chasseur d'informations à la traque de clichés inédits et insolites ! Anciennement ufologue de terrain et administrateur du groupe et forum spécialisé dans le paranormal et l'ufologie.

Your email address will not be published. Required fields are marked *