0

TEST Conarium

Conarium est un FPS et survival horror développé par Zoetrope Interactive, édité par Iceberg Intercarctive, sur le moteur Unreal Engine. Il est sorti sur PC le 6 juin 2017, et est prévu pour février 2019 sur Playstation 4 et sur Xbox One. Plongez dans l’univers de H.P. Lovecraft, et en particuliers “Les Montagnes Hallucinées”, en Antarctique, dans le froid et dans la pénombre littéraire du Maître De Providence.

ÉNIGMATIQUE NUIT GLACIALE

sous solDe par son ambiance sombre (suite à une coupure électrique) et froide (en Antarctique) , le jeu colle à merveille au matériel original issu de la nouvelle “Les Montagnes Hallucinées”. Le sentiment de solitude laisse vite la place à une certaine curiosité, pour savoir ce qui est arrivé au reste de l’équipe au travers de quêtes d’objets divers pour remettre la base en marche, et partir au plus vite de ce lieu d’horreur. Les crises, courtes mais récurrentes, vous donnent un indice des expériences qui ont eu lieu en ce lieu.
Les divers documents ne feront rien pour vous rassurer, et vous inciteront à trouver la clé de l’énigme pour remédier à vos problèmes psychiques (et/ou mentaux ?…).

C’EST QUOI, CE BRUIT ?…

La bande sonore et les bruitages sont là pour nous aider à nous sentir moins seuls (c’est quoi, cette ombre ?….) et participer à l’ambiance générale de ce jeu vidéo. La musique offre une bonne ambiance générale. Les bruitages accompagnent les actions ou les progressions dans divers environnements d’une manière très réaliste. Cela participe à l’atmosphère pesante de l’histoire. Les portes grincent, la radio grésille, comme dans un film d’horreur classique. Et l’ensemble des bruitages rajoute de la profondeur à l’ambiance oppressante et inquiétant de l’ensemble.

C’ÉTAIT BIEN MON OMBRE ?…

Les graphismes et le gameplay sont parfaitement adaptés au sentiment de peur mêlée de curiosité que le studio a voulu insuffler au jeu. Marcher dans la neige sous un ciel sans lumière se fera plus durement que dans un couloir mal éclairé, mais sans omettre aucun détail. Et on a presque froid en progressant à l’extérieur. A la fois à cause de la météo, mais aussi à cause de l’angoisse. Et on frissonne en intérieur, à force d’être sur ses gardes, malgré la curiosité qui pousse à explorer de fond en combles les lieux.C’est beau, mais ça fait peur…Petite remarque : Au début, le contrôle de la souris pourra se relever délicat.

 

 

CONCLUSION

Si vous aimez HP Lovecraft, ce sera une bonne occasion de vous replonger dans son univers, et de relire la nouvelle dont est tiré Conarium.
Pour ceux qui ne le connaissent pas, ça vous donnera peut-être envie de le découvrir. Si vous aimez les RPG où il faut fouiller toutes les pièces (Final Fantasy, entre autres), ou les jeux de réflexion (Pr Layton, par exemple), vous apprécierez d’aller de découverte en énigme. En tout cas, c’est une bonne surprise. Sans prétentions, mais efficace ; et, surtout, fidèle au matériel d’origine.

 

7.0

Author's rating

Overall rating

GRAPHISMES
7.0
GAMEPLAY
7.0
LANGAGE SONORE
8.0
SCENARIO
7.0
ETAT GLOBAL
7.0
The good
  • Ambiance sombre
  • Fidélité à l'univers de Lovecraft
The bad
  • Énigmes parfois peu évidentes
  • Sombre, mais ça colle à l'univers
  • Temps de chargement (en ADSL) Précision de la souris
(Visited 21 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Schatten

Enquêteur et fouineur dans les dossiers non classés, chasseur d'informations à la traque de clichés inédits et insolites ! Anciennement ufologue de terrain et administrateur du groupe et forum spécialisé dans le paranormal et l'ufologie.

Your email address will not be published. Required fields are marked *