0

Valhalla

EivorValcaAssassin’s Creed Valhalla est un TPS orienté action/aventure et RPG, héritier de la saga des Assassin’s Creed. Développé et édité par Ubisoft, le titre est par ailleurs sorti depuis le 10 novembre 2020 sur PC, Playstation 4, Xbox One, Google Stadia, Playstation 5 et Xbox Series.

Le scénario vous fait donc voyager dans l’Animus à travers les yeux d’un guerrier (ou d’une guerrière) viking prénommé(e) Eivor au IXe siècle après J.C. Alors que vous réglez vos comptes contre Kjotve en Norvège, vous partez aux côtés de Sigurd vers l’Angleterre pour fonder des alliances et faire prospérer votre colonie. En parallèle, Eivor découvre la guilde des assassins et se voit attribuer de nouvelles missions: éliminer les adeptes. L’ultime finalité du (de la) protagoniste, se faire une place au Valhalla. Entre fantasme de gloire et fraternité, quel sera le chemin d’Eivor ?

Ce test a été réalisé grâce à l’obtention d’une licence offerte aimablement par Ubisoft de l’édition Ultimate:
Assassin’s Creed Valhalla (Jeu de base)
Season Pass
Pack ultime
Set d’équipement Berserker
Pack de règlement Berserker
Pack Berserker Longship
Ensemble de runes

Bienvenu au Valhalla, toute notre vie n’est qu’une suite de légendes

ValhallaSoleilDans une époque fracturée par les affaires temporelles (guerres entre clans) et oppositions spirituelles (église et anciens dieux), Eivor applique la loi du talion. Tout au long du jeu, vous aurez le choix de vos actes, de vos propos et de la nuance entre le bien et le mal. Valka, votre völva, vous mettra en garde contre certains de vos rêves prémonitoires. Mais peut-être que finalement, vous devez forger votre propre destin ! Faire des alliances, mener des assauts, piller … tuer ou épargner, etc. La diplomatie ou la vengeance. Chacune de vos décisions entraîne une conséquence. A noter que plusieurs fins sont possibles.

Vous possédez deux pouvoirs. Le premier est imputable à votre compagnon d’aventure, Synin. Le second est la vision d’Odin qui permet de scanner les alentours afin de reconnaître d’éventuels ennemis. Les traditionnels apparats des assassins (la lame secrète et la cape) vous seront apportés plus tard naturellement. Jusque-là, rien de nouveau.

Colonie

Valhalla

L’histoire amène un personnage historique majeur, à savoir Alfred le Grand, roi du Wessex. A cette époque, l’Angleterre fut effectivement scindée en plusieurs parcelles de territoires. Quelques siècles plus tôt, le mythique roi Arthur dressait Excalibur contre les hordes saxonnes.

Petite boutade quant à l’apparence masculine d’Eivor, on se demande si les développeurs ne sont pas des groupies de l’acteur Travis Fimmel (Ragnar Lodbrok, Vikings).

 

A cet arbre dont nul ne sait d’où proviennent les racines

YggdrasilEivor

Passons maintenant par ailleurs par les aspects RPG. Concernant les personnages (les PNJ) et vos interactions avec eux, il se présente comme un léger malaise. En effet contrairement à the Witcher 3 où l’on va facilement s’attacher aux personnalités grâce aux quêtes et aux dialogues, ici ce n’est pas vraiment le cas. Les échanges deviennent rapidement redondants et sans âme. Le jeu contient cependant un arbre de compétences très complet ainsi que des aptitudes spéciales qui viendront agrémenter votre expérience de combat et de discrétion. L’obtention des niveaux est très rapide et tout à fait proportionnelle par rapport au nombre gagné pour deux level. Pour l’amélioration de l’équipement, on repart sur le schéma classique qualité ordinaire à mythique, etc. Sachant que pour le passage à une qualité supérieure, il vous faudra le double au triple de composants.

eivor

Cascade

Au sujet du gameplay, il y a plusieurs points à traiter. Tout d’abord il faut avouer que le titre dispose d’une belle interface. L’interaction avec les décors et les objets n’est cependant pas toujours évidente. Il faut parfois avoir un œil de lynx pour faire le saut de foi, se baisser ou tourner autour d’un objet pour le collecter… De plus, les raccourcis claviers sont certes personnalisables (touches dédiées classiques) mais il n’est pas évident justement de les customiser puisque la plupart des touches usitées sont déjà attribuées.

 

Yggdrasil, comme les vieux rochers contemporains du monde

Croc dur

Eivor

La mécanique est bien pensée car elle allie parfaitement les évènements (mystères), la collecte d’artefacts et le pillage des richesses (équipements et ressources). Ainsi ce procédé vous pousse à explorer ce monde ouvert et gigantesque de manière « groupée » par zone. En outre, vous disposez de tous les moyens de déplacements (zones de synchronisation) à cheval ou encore le drakkar. Vous pouvez par ailleurs piller des monastères grâce à votre équipage et votre bateau et ainsi récupérer les ressources/matières premières indispensables pour faire évoluer votre colonie.

 

EivorChuteConcernant les bugs car oui il y en a hélas et ils sont nombreux. C’est le gros point faible du titre. Par exemple, cas typique, le jeu qui plante. Des ralentissements fréquents, car ce jeu est très gourmand graphiquement parlant. Ou par moment, votre personnage qui prend des poses inédites ou à se retrouver coincé dans un tas de pixels. Ca fait mal, cela fait très mal. Depuis le dernier patch correctif, rien n’a franchement changé. A espérer un autre patch qui devrait résoudre rapidement le problème.

Enfin pour terminer ce test, parlons maintenant du contenu additionnel. Certaines régions vous seront accessibles grâce aux quêtes de Valka (Asgard, Jotunheim) ou encore le fameux Vinland. Outre cela, il vous restera les défis à accomplir, à savoir identifier et tuer tous les zélotes de l’Ordre des Adeptes.

Conclusion sous la lance d’Odin

Valhallamort

Une œuvre qui présente de nombreuses qualités mais pas exempte de défauts. Toutefois, quel projet est parfait au démarrage ? Très peu. Développé pour les configurations puissantes hélas, cela laisse peu de place à un public qui n’a pas des bêtes de courses ou les dernières consoles en date. 

Les développeurs d’Ubisoft Montréal ont quand même le gros mérite d’avoir planché sur un titre en pleine crise sanitaire. En effet à la vue des nombreux reports de sorties (The Medium, Cyberpunk 2077), Ubisoft a su donner à son public un grand moment de divertissement. 

A venir courant 2021, deux DLC verront le jour: « la Colère des Druides » (prévu pour le printemps 2021) ainsi que « le Siège de Paris » (Été 2021). Ces deux épisodes feront parties du Season Pass. 

Vous pouvez également découvrir notre dossier sur le jeu – AC Valhalla – Retour aux sources

8.0

Author's rating

Overall rating

Histoire principale
8.0
Graphismes
8.0
Gameplay
8.0
Contenu
8.0
Note Globale
8.0
The good
  • Héritier digne de son prédécesseur, Odyssey, par rapport à la richesse historique et mythologique
  • Un gameplay intuitif puisque traditionnel
  • Un nette influence d'une série TV Tendance, Vikings
  • Respect des éléments historiques sur les peuples nordiques
  • Une durée de vie appréciée
  • Une immersion classée A ++
  • Le charme des panoramas (mode photo dans le jeu)
  • La variété des missions et des énigmes
The bad
  • De nombreux bugs et crash de jeux sur PC (en attendant un patch correctif)
(Visited 30 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde