0

Alien Isolation

Alien isolationAlienAlien Isolation est un FPS type survival horror développé par Creative Assembly, édité par Sega et distribué par la 20th Century Fox. Le titre est sorti sur Steam, sur Playstation 3 et sur Xbox 360 le 7 octobre 2014. Puis il a été porté quelques années plus tard sur Playstation 4, sur Xbox One et sur Nintendo Switch. Attention ce test contient quelques [spoilers].

Le jeu pourrait correspondre à la suite du film Alien, le huitième passager lorsque Ellen Ripley laisse le message suivant en 2122: « Dernier rapport du véhicule commercial Nostromo, 3e officier au rapport, les autres membres de l’équipage, Kane, Lambert, Parker, Brett, Ash, le capitaine Dallas sont morts. La cargaison et l’appareil, détruits. Je devrais atteindre la frontière dans moins de six semaines. Avec de la chance, le réseau devrait me repérer. Ici Ripley, dernier survivant du Nostromo. Terminé. » 

Weyland compagnie Yutani

AlienAlien isolationA propos de Alien Isolation : « Lorsqu’elle a quitté la Terre, Ellen Ripley a promis à sa fille qu’elle reviendrait chez elle pour fêter son 11e anniversaire. Elle ne l’a jamais fait. Quinze ans plus tard, en 2137, Amanda Ripley apprend que l’enregistreur de vol du vaisseau de sa mère a été retrouvé. Amanda entre dans la station spatiale de Sébastopol pour enfin résoudre le mystère de la disparition de sa mère, mais elle doit faire face à une menace inconnue. Engagez vous dans une terrifiante quête de survie en naviguant dans le labyrinthe de la station de Sébastopol. Non préparé et sous-équipé, vous aurez besoin de toute votre intelligence et de votre audace pour en sortir vivant. »

Alien Isolation, au delà de la Weyland – Yutani compagnie

AlienAlien isolationAlien Isolation se déroule donc en l’an 2137 soit quinze années après que Ellen Ripley se soit débarrassée de l’alien qui rôdait à bord du Nostromo. Revenons à la compagnie : appelée également Wey-Yu, elle est la fusion entre la Weyland Corp. et la société japonaise Yutani. Fondée ainsi en l’an 2099, le super conglomérat multinational et britannico-japonais se spécialise désormais dans l’attirail militaire  avec tout un panel de haute technologie et notamment la conception de robots ou lus communément nommé des hommes synthétiques.

Cependant le Nostromo était bien une cargaison commerciale de la compagnie : Wey-Yu, d’où son slogan « Bâtir des mondes meilleurs » aimerait en effet développer la terraformation sur des exoplanètes colonisées. Mais ce n’est pas là son seul objectif, la Weyland-Yutani devait déjà en effet connaître l’existence des xénomorphes avant le missionnement du Nostromo vers l’astre appelé LV-426 depuis l’émission d’un mystérieux signal radio. Dans le jeu version « édition Nostromo », vous avez la possibilité d’incarner Ellen Ripley à travers le message « l’équipage peut être sacrifié ».

Alien Isolation

Vaisseau alien

Le but du jeu est simple : vous commencez la partie à bord de votre vaisseau où Christopher Samuels vous informe que la boite noire du Nostromo est à bord de la station spatiale Sébastopol. Afin d’évoluer dans la partie vous devez d’une part accomplir les objectifs fixés et d’autre part progresser vers le fameux enregistreur de vol tout en évitant certains ennemis sur votre route, que ce soit l’alien ou certains androïdes. Ripley, Samuels et Taylor (rencontrée dans la cantine) se rendent donc à bord de l’Anesidora en orbite autour de la géante gazeuse KG348. C’est par ailleurs ainsi qu’ils qu’après avoir tenté de communiquer sans succès avec la station, une propulsion les expulse dans l’espace. Ripley parvient cependant à s’accrocher à une échelle puis à pénétrer à bâbord.

 

Pendant que Ellen ère dans l’espace en hyper-sommeil

Ellen

Amanda[spoilers] Alors que Amanda aperçoit le Torrens depuis une des grandes baies vitrées qui donne sur la partie civile de la station, elle tente de les contacter. Sébastopol a en effet été plongée dans le chaos. Ce qui ne sera pas une mince affaire pour A.Ripley car les robots Seegson font tout pour empêcher quiconque d’atteindre la partie réduite au strict minimum du vaisseau.  A ce stade du jeu, vous n’avez pas encore eu à faire face à l’alien. Amanda est par ailleurs amenée à être en rivalité avec un certain Axel mais elle parvient à le convaincre de l’aider dans sa fuite en échange d’une place dans le vaisseau Torrens. Ce denier lui avoue qu’une créature décime l’équipage les uns après les autres. C’est alors que la bête surgit et le tue. [fin des spoilers]

Finalement que contient la boite noire du Nostromo ? Amanda trouve enfin l’enregistreur de vol, mais hélas celui-ci ne contient aucune donnée !  Elle doit continuer son chemin,  émue, afin de contacter le Torrens grâce aux télé-communications de Sébastopol. Or, la main d’oeuvre ouvrière à bord composée d’hommes synthétiques, est devenue hostile. Donc Amanda doit réussir à franchir le barrage de robots prêts à éliminer tout humain qui essayerait d’envoyer un signal de détresse. Pourtant A.Ripley saisit l’opportunité d’entrer en contact avec Samuels et Taylor.

xenomorphe

homme synthétique

C’est ici que commence votre pire cauchemar. Vous allez devoir vous cacher et vous faufiler entre les caissons et autres obstacles vous forçant encore et toujours à contourner et ainsi à faire preuve de prudence.  L’A.I de l’alien est basé sur la vue et son : en outre, les points manuels vous pousse à aller et revenir de manière peut être frustrante pour certains joueurs.

 

Alien Isolation, le schéma familial

Oeuf

Vaisseau

L’alien est capable d’entendre votre capteur lorsque celui-ci vous alarme à l’approche du monstre. Vous l’aurez compris, appareil à user avec parcimonie.  Par ailleurs vous verrez à un certain stade de la partie, un système de craft assez sympathiques et utiles. En collectant divers composants, vous pourrez ainsi créer par exemple cocktails molotov ou bien encore mines IEM. N’oubliez pas les points importants : vous devez TOUT faire pour vous évader. En effet les armes récoltées dans le jeu allant du simple revolver jusqu’à l’efficace lance-flammes ne vous serviront qu’à fuir. Votre santé va progressivement s’amenuiser au fur et à mesure des combats face soit aux androïdes soit à l’alien.  Vous pouvez concevoir des medikits ce qui va booster votre santé.

[Spoilers] D’après Alien Isolation,  Amanda Ripley va vivre précisément le même scénario que sa mère : au moment où elle court vers le pont, un autre alien intervient. Contrairement à Ellen, Amanda se retrouve sans autre alternative que de s’expulser dans l’espace en ouvrant le sas, complètement à bout. [fin des spoilers]

vaisseau

esapce

Le jeu est davantage axé sur l’observation que sur l’action :  ceci n’est pas sans rappeler le jeu du loup, réputé parmi les enfants, dont le concept consiste dans vos souvenirs les plus flous à toucher un mouton avant que ce dernier n’atteigne la maison.

Enfin nous n’avons pas abordé les nombreux DLC qui sont sortis quelques temps après le jeu de base. Voici ci dessous une vidéo réalisée par le site américain Alien Universe qui explique les épisodes de Alien Isolation :

Conclusion dans le vide sidéral : code Ripley 

Alien

Amanda

Triste fin puisque Ellen Ripley ne sera retrouvée que 42 ans plus tard en apprenant le décès de sa fille à l’âge 66 ans. Cette dernière ignorera alors que Amanda a tout fait pour la revoir. 

Notre note globale est plus élevée que celle de Metacritic, notre site de référence en la matière, car nous avons analysé l’opus selon nos critères d’horreur et selon une vision du titre lors de sa sortie.

>> A souligner que ce test a été réalisé sur une licence acquise sans les multiples DLC. <<

9.0

Author's rating

Overall rating

Graphismes
9.0
Scénario
9.0
Bruitage et bande sonore
9.0
Gameplay et Ambiance
9.0
Note globale
9.0
The good
  • De nombreuses références à Alien, le huitième passager
  • Un temps de chargement ultra rapide
  • Une sauvegarde manuelle à l'ancienne
  • Une oeuvre complexe pour les amateurs de xénomorphes
  • Des cinématiques somptueuses en 2014
  • Un gameplay intuitif et efficace
  • Une ambiance à vous donner des sueurs froides
  • Des modes de difficultés graduels
  • Une bande sonore inspirée du film
The bad
  • Un titre qui ne sera pas à la portée de tous
(Visited 70 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde