0

Sony vient tout juste de déposer son brevet, leur futur bébé qu’est la PS5 pourrait bien être rétrocompatible totalement depuis la Playstation 1 jusqu’à la Playstation 4. Imaginez une bête de course vous proposant de goûter à nouveau, nostalgique,  aux vieux jeux rétrocompatibles. De plus tous les joueurs qui ragent encore et toujours, pour cause l’impossibilité de lancer les jeux rétrocompatibles sur PS4 sans passer par le PS Store, il se trouve que Sony a évalué de prime à bord cette situation. Ils ont  par conséquent décider de garantir une rétrocompatibilité  complète sur PS5.   

A une PS5 pour les gouverner tous

Bien sûr, si les jeux étaient simplement diffusés en continu sur la PS5, ce problème disparaîtrait complètement, et Sony a déjà un service de diffusion de jeux en continu sous la forme de PlayStation Now.

Alors pourquoi ne s’agit-il pas plutôt d’une caractéristique définie plutôt que d’un élément de notre liste de souhaits ? Eh bien, Sony reste bouche bée sur les chiffres d’adoption de la PlayStation Now, mais nous soupçonnons qu’ils sont assez peu impressionnants. Il a certainement eu des problèmes avec la fixation des bons frais d’abonnement, étant donné que PlayStation Now donne effectivement la compatibilité rétroactive – un “luxe” qui était auparavant gratuit pour les propriétaires de PlayStation 2s et 3s.

PS5

Mais le plus gros problème, ce sont les débits à large bande. Même la télévision 4K nécessite un débit minimum de 25 Mbps pour fournir un streaming satisfaisant, et il est douteux que le streaming de jeux 4K – avec des informations supplémentaires sur le côté visuel – puisse même fonctionner de manière fiable à de telles vitesses. Rien n’empêcherait Sony de lancer une version de la console PS5 basée sur le Cloud à faible encombrement pour ceux qui disposent d’un très haut débit, peut-être avec un modèle d’abonnement de type téléphone mobile qui a un coût matériel initial (ce à quoi Microsoft pense).

Mais pour que la PS5 puisse se vendre comme ses prédécesseurs, il faudrait qu’il y ait une version conventionnelle avec des entrailles similaires à celles de la PS4.

Le chancelier Philip Hammond a déjà annoncé un investissement d’infrastructure visant à apporter des données mobiles haut débit et 5G rapides au Royaume-Uni – mais au plus tôt en 2021, et la PS5 arrivera presque certainement avant cette date. Peut-être que sa première mise à jour de milieu de cycle, cependant, sera une version streaming qui tire parti des réseaux 5G en plein essor ?

Attention Rumeur

PS5 rumeur

Un organigramme proposé pour le système

Évidemment, cela n’empêchera pas la future PS5 de disposer d’une toute nouvelle architecture hardware, permettant d’aboutir à de toutes nouvelles performances en terme d’affichage, de frame rate, de VR… Une PS5 qui devrait disposer d’un processeur 8 cœurs vraisemblablement cadencés à 3,2 GHz. A noter que certains studios internes (les fameux “first party”) auraient déjà reçu les kits de développement de cette future PlayStation.

 Le côté technique de ce prétendu système de rétrocompatibilité semble assez fou. Essentiellement, il permet à la machine — la PS5, dans ce cas — d’imiter le comportement des consoles précédentes en utilisant plusieurs processeurs. En d’autres termes, lorsqu’un vieux jeu est démarré, la PS5 “trompe” le logiciel en lui faisant croire qu’il tourne sur son périphérique d’origine. Encore une fois, cela semble plutôt ambitieux.

Nous disons depuis un certain temps déjà que nous pensons que la PS5 doit être rétrocompatible — du moins avec les jeux PS4 — et honnêtement, nous pensons que c’est sur la carte. Il est logique que votre bibliothèque de titres continue à être enrichie à partir de maintenant, surtout si l’on tient compte de la volonté de Sony d’assurer un avenir numérique. Vous faites déjà partie de cet écosystème si vous possédez une PS4, après tout.

Une PlayStation 5 qui devrait pointer le bout de son capot à l’horizon 2020, mais qui pourrait être annoncée dans le courant de cette année 2019. A noter que Microsoft devrait également lancer sa nouvelle Xbox d’ici 2020.

(Visited 7 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde

Your email address will not be published. Required fields are marked *