0

Re/Member est un manga de Welzard. Publiée pour la première fois en 2013, l’œuvre va s’achever cette année sur son 17ème tome. Basé sur le roman du même auteur, les illustrations toutefois sont de Murase Katsutoshi. Retour sur une série horrifique qui se base pourtant sur des jeux.

Dossier, Manga, Re/MemberRe/Member = remembrer + souvenir

Le double jeu de mots anglais sur le titre est déjà pas mal évoquant. “Remember”, pour parler de remembrer un corps humain car tel est le but du jeu. “Remember” pour souvenir, car pour avancer il faudra aux protagonistes mener un travail d’enquête sur de sombres évènements passés.
La tâche semble simple dit comme ça, mais c’est sans compter un élément principal qui est tout autant un atout qu’une chaîne… Il s’agit bien du temps ! En effet, les 6 héros sont prisonniers de celui-ci en revivant constamment la même journée et la même nuit. Ils peuvent ainsi, chaque jour, glaner des informations, mais doivent aussi répéter continuellement les mêmes choses.

Une chasse aux trésors

Enfin, pas tant que ça? Il s’agit du jeu de chasse au corps. Non pas de trouver une personne comme un vulgaire cache cache. En effet, ce sont les membres découpés d’une amie de classe qu’ils doivent retrouver et recomposer. Le jeu est d’autant plus difficile qu’ils doivent fouiller intégralement leur lycée, dans lequel ils sont téléporter chaque nuit. Mais qu’est-ce qu’un jeu sans un peu de piquant? Une chasse aux trésors sans fantôme ce n’est pas du challenge ! Et bien soit! En plus de devoir s’organiser pour tout fouiller correctement, ils doivent user d’ingéniosité pour ne pas croiser la Rouge-Sang.

Un survival Game

Dossier, Manga, Re/Member

 

On arrive là au point central du jeu : la petite fille qui veut une robe rouge. Jeu de mots, cache-cache et chasse aux trésors, … La Rouge-Sang créée ainsi son propre jeu, sa malédiction. Il existe même des règles spécifiques, qui se murmurent dans les couloirs de l’établissement scolaire.

 

  • La Rouge-Sang hante les bâtiments du lycée après les cours.
  • La Rouge-Sang peut surgir devant n’importe quel élève isolé.
  • Celui ou celle qui a vu la Rouge-Sang ne doit surtout pas regarder en arrière tant qu’il ou elle n’a pas franchi les portes du lycée. Quiconque regarde en arrière est démembré et les huit parties de son corps sont cachées un peu partout dans le lycée.
  • La victime de la Rouge-Sang réapparaît le jour suivant et demande à d’autres élèves de chercher son corps.
  • On ne peut pas refuser une partie de chasse au corps.
  • La Rouge-Sang peut se montrer à tout moment pendant une partie de chasse au corps.
  • La partie se poursuit tant que le corps entier n’a pas été retrouvé.
  • On ne meurt jamais réellement pendant une partie de chasse au corps.

Conclusion sur le manga

Re/Member est un petit bijou, tout simplement. Déjà, l’histoire part sur une base unique en son genre. Mêlant horreur, thriller, survival game mais aussi romance et amitié, le tout rendant le scénario profondément “crédible”. En effet, les personnages, leur caractère et leurs réactions sont totalement censés. Prisonnier entre leur quotidien de lycéen et un fantôme qui les tue chaque nuit de façon horrible, ils prennent conscience de la valeur de chaque jour.

Loin des autres survival game, on ne suit pas toute une classe ni un personnage et ses amis. Ici, il s’agit de tout un groupe d’égal importance. L’intrigue elle-même est bien élaborée et n’est finalement pas aussi simple que l’on pourrait le croire aux premiers abords. Quant aux dessins, ils sombrent et détaillés juste ce qu’il faut. L’horreur et la souffrance sont très clairement mis en avant mais sans en faire trop. Notons d’ailleurs que le psychologique est tout autant travaillé que le physique. Une oeuvre à ne pas rater donc !

Et, pour les petits curieux, il existe aussi un anime de 10 épisodes de 3 minutes a été produit par Production IG. Ceux-ci sont spéciaux car uniquement pour un format vertical afin d’être visible sur les téléphone principalement.

(Visited 5 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Malya

Maman de deux enfants, passionnée par le Japon et sa culture. Je travaille aussi au Manga Café Kyo'Hon (qui se trouve à Béziers), d'où mes articles sur le sujet!

Your email address will not be published. Required fields are marked *