0

Littéralement le « jour du viol », Rape Day a suscité un soulèvement massif de la part de la communauté des fans et sera interdit sur Steam. Un jeu où, dans la peau d’un violeur vous avez pour objectif, de poursuivre, violer et tuer des jeunes femmes. L’américain Valve a  justifié cette décision que le jeu pourrait avoir des effets « inconnus » et « risqués ». « Nous respectons le désirs des développeurs » a ajouté ce dernier mais « cette tâche est très difficile pour nous  » quant au sujet de trouver le public correspondant. 

rape violDes pétitions sur change.org ont eu lieues afin de prohiber ce titre de manière définitive. Rape day, le jour du viol, ne verra donc pas le jour !  L’une de ces pétitions a tout de même obtenue près de 8000 signatures. Une sortie qui n’aura pas lieu, dans un jeu où vous contrôlez un tueur et violeur en série qui traîne pendant une apocalypse zombie. Tel était le descriptif de la presse Steam avant son retrait. «Harcelez verbalement, tuez et violez des femmes pour progresser dans l’histoire. C’est un monde dangereux et sans règles. Les zombies aiment manger la chair des humains et les violer avec brutalité mais vous êtes le violeur le plus dangereux de la ville».

Le jeu a tellement fait de bruit sur les réseaux et autre média que la députée britannique Hannah Bardell a qualifié l’opus de « tordu » et de « totalement pervers ». Le développeur quant à lui, Desk Plant, a infirmé dans un communiqué sur Steam qu’il s’agissait uniquement d’un jeu destiné aux 4 % de la population sociopathe. Ils ont soutenu que Rape Day différenciait la fiction de la réalité selon une foire aux questions.

(Visited 56 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde