0

John Carpenter

The thingthey liveJohn Carpenter canonisé comme le Maître de l’Epouvante/Horreur est né un certain 16 Janvier 1948 à Carthage dans l’Etat de New-York. Il était une fois la saga folle d’un artiste authentique – une figure emblématique aux multiples métiers – ayant réalisé son premier long-métrage en 1975, à peine âgé de 27 ans.

Par ailleurs fortement influencé par les œuvres d’Howard Hawks, il se prétend l’exact opposé d’Alfred Hitchcock: il n’hésite pas à prôner l’art de l’improvisation contrairement à la planification cinématographique. Il soulignera d’ailleurs cet aspect dans son projet They live (Invasion Los Angeles, 1988) ainsi que dans New York 1997 (1981) sous une forme de dystopie spontanéiste.  

Peintre d’une partie du paysage des films d’horreur/épouvante des années 80/90, il a bâti son empire notamment grâce à des opus inédits tels que In the Mouth of Madness (L’Antre de la Folie, 1994), The Thing (La Chose, 1982) ou encore Halloween, la nuit des masques (1978). Il a en effet su s’imposer en visitant toutes les branches horrifiques avec originalité. Autant dans le genre slasher, que SF/Horreur, la série B et même à travers l’adaptation telle que Christine (1983) d’après Stephen King.

Brève biographie de John Carpenter

John Carpenter

Assaut

John Carpenter fut épris du 7 e Art dès sa plus tendre enfance tout comme par la musique, qu’il avait hérité de son père. Muni d’une caméra 8 mm et fortement attiré par les registres western et science-fiction, il commence à filmer des courts-métrages dès l’adolescence.

Débuts de carrière

Quelques années plus tard, il confirme sa passion et entre dans la prestigieuse école USC Cinematic Arts basée en Californie dans le département universitaire de Los Angeles. Pendant ses études, il se fera remarquer grâce à The Resurrection of Bronco Billy qui lui vaudra un oscar en 1970. Il travaillera par la suite sur Dark Star, qui sortira en 1975 en long-métrage dans les salles. Ce titre obtiendra par ailleurs la récompense des meilleurs effets visuels en 1976 lors du Saturn Awards. Son second film, Assaut On Precinct 13 sortira également la même année. Cette œuvre a la particularité d’être une dédicace à son idole Howard Hawks en rapport avec le film Rio Bravo (1959).

Gloire et Réputation

ChristineHalloween

C’est en 1978 qu’il devient une personnalité mondialement connue. Son troisième film, Halloween connait un succès planétaire et se trouve fortement salué par les critiques de l’époque. Il obtient par conséquent le Prix de la critique au Festival international du film fantastique d’Avoriaz en 1979. John devient alors un véritable couteau suisse en cumulant différents métiers comme compositeur, scénariste, producteur, acteur et même monteur. Il se spécifie dans le tournage indépendant avec ce film et en étant parti avec un mince budget de 325 000 $, le film remporte un succès phénoménal au box-office international, soit 70 000 000 $. John réalise ainsi le rêve américain en devenant millionnaire du jour au lendemain.

Expliquer une telle renommée

Il faudra attendre 1982 pour voir apparaître des films désormais cultes comme The Thing et également certainement l’une des meilleures adaptations au grand écran des romans de Stephen King après The Shining (1980) de Stanley Kubrick, à savoir Christine en 1983. D’un côté La Chose a quelque chose de particulier qui mêle scénaristiquement de manière habile série B et sueurs froides. La licence donnera lieue à une adaptation en jeux-vidéo en 2002 ainsi qu’un préquel en 2011 dont le scénario est signé par J. Carpenter dans sa version originale.

D’un autre côté alors les romans de Stephen King deviennent tendances, l’écrivain n’hésite pas à faire adapter au petit comme au grand écran sous tous les formats existant, la plupart de ses ouvrages. D’où le succès remis en question par l’auteur de The Shining en 1980 contrairement à Christine en 1983, qui fut hélas bien moins perçu lors de sa sortie en salles. Cette réalisation ne deviendra une référence que lors de sa sortie en VHS puis consécutivement en DVD.

 Faire croire au Grand Méchant Loup pour un instant

Un jour, une citation

VampiresStarmanCarpenter l’a dit: “L’émotion humaine la plus puissante est la peur. C’est l’essence de tout bon thriller que de pouvoir faire croire au Grand Méchant Loup pour un instant. ” Si le maestro a eu une certaine renommée à une époque, l’apogée de sa carrière a clairement décrue lors de la sortie de son film Ghosts of Mars en 2001. C’est ce que l’on pourrait en littérature, une chute. Cet échec, malgré son opus précèdent intéressant Vampires (1998), lui vaudra un break d’une dizaine d’années en terme de réalisation.  A noter qu’entre 1984 (Starman) et 1998, il sera classé honorifiquement comme le « Maître de l’Horreur ».

Une histoire vieille comme le monde

Tout comme les empires naissent et meurent, Carpenter n’a pas su revenir sur le devant de la scène et surtout s’adapter aux temps modernes. Il n’était pu l’artiste libéré d’autrefois avec trop de pression peut-être et aussi complètement certainement dépassé par les œuvres hybrides sorties dans les années 2000. Alors qu’à chaque roi, vit une époque, John est pourtant en 2020 reconnu comme l’une des vedettes les mieux rémunérées au monde. A l’âge de 72 ans, il rejoint le panthéon vivant des grands noms tels que ceux de Clive Barker ou encore David Cronenberg qui ont tous su à leur façon, modeler la forme brute du cinéma d’épouvante/horreur.

Pour aller plus loin, puisque nous n’avons pas abordé toutes ses œuvres en intégralité: 

Source: Son site officiel

(Visited 18 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde