0

Comme nous avons pu le découvrir chez notre Partenaire U&P, un interview du physicien Michio Kaku a eu lieu sur une chaine de télévision Russe (traduit en Français). Comme nous aimons le personnage et sa vision du futur, nous avons décidé d’approfondir un peu ces propos.

Attention, le mal de tête est obligatoire ! 

Mais avant tout, qui est Michio Kaku. Si nous prenons ce que dit Wikipedia :Michio Kaku est un physicien théoricien et futurologue américain. Titulaire de la Chaire Henry Semat et professeur en physique théorique au City College de New York, il est engagé dans le travail sur la « théorie du tout » cherchant à unifier les quatre forces fondamentales de l’univers.Il a publié 170 articles de recherche sur la théorie des supercordes, la supergravité, la supersymétrie et la physique des hadrons. Il réalisa de nombreuses expériences et ses essais commencent alors qu’il n’a que 13 ans quand il monta un accélérateur de particules dans le garage de ses parents.”

Vous pouvez aussi consulter ces nombreux ouvrages, qui ne sont malheureusement pas tous sortie en Français : ICI

L’interview :

L’interview commence et nous pouvons de suite nous rendre compte que la journaliste semble faire correctement son travail. En effet, elle ne semble pas avoir de partie prit et posent des questions de façon totalement neutre, pour permettre au public de se faire son propre avis. Cela est trés agréable et permet de se mettre en condition pour écouter Kaku sans avoir peur que l’interview parte en cacahuète. La première question est assez pertinante pour lancer le débat dans le bon sens. La journaliste demande à Michio Kaku si nous sommes arrivé à nos limites dans le domaine de la physique. Argumentant le fait que depuis de nombreuses années, il ne semble plus avoir de percés majeurs dans le domaine qui révolutionne complètement la discipline. Michio Kaku est catégorique, nous ne sommes qu’à la préhistoire en ce qui concerne la découverte des mystères de l’univers. Michio prend pour exemple les dernières avancées dans le domaine des ondes gravitationnelles qui pourront permettre de fabriquer des télescopes qui nous permettrons d’observer au plus profond d’un trou noir et pourquoi pas en connaitre sa naissance et son origine.

A partir de là, le débat est lancé. Et justement, intéressons-nous y :

La journaliste : Avec une telle technologie, nous seront donc en mesure de pouvoir controler la gravité ?

Michio Kaku : Non, nous ne pourrons pas contrôler la gravité, mais nous pourrons la mesurer, l’exploiter et pénétrer certains des plus grands secrets de la nature. Tout d’abord, nous comprendrons l’origine de tout, comment l’univers a été créer. S’il y a eu une explosion au début des temps, d’où vient cette explosion. A quoi l’univers ressemblait-t’il avant sa création ? Nous autres physiciens croyons que l’univers est une sorte de bulle. Il est en expension, c’est la fameuse théorie du big bang. Cependant, nous pensons qu’il existe d’autres bulles, d’autres bulles univers constituant un multivers. Nous vivons donc dans une bulle de savon se trouvant dans un bain de bulles qui sont autant d’univers. Nous pensons que lorsque ces bulles rentrent en colision, le big bang peut avoir lieu. Donc cette expansion cosmique qui a eu lieu au début des temps peu arriver suite a la collision entre univers, ou alors lors de la fission d’un univers en deux univers plus petit. Nous allons mettre dans l’espace, peut-être dans quelques décénnies, un télescope gravitationnel qui nous permettra d’observer le moment de la création. Nous allons obtenir des photos de l’enfance de l’univers, contempler sa naissance. Ainsi nous trouverons peut-être les traces d’un cordon ombilical. Un cordon ombilical reliant notre univers-enfant à un univers-mére. C’est peut-être en cela que consiste le big-bang.

Note Dark-News : Cette 1ere partie de l’interview nous présente la théorie du big bang d’une nouvelle façon. D’une façon plus moderne . La théorie des multivers permet de se faire une idée de l’origine du big bang. Car rappelez-vous étant plus jeune, nous apprenions à l’école que le Big Bang était la création de tout, sans jamais comprendre comment un tout pouvait se créer à partir de rien, à partir du néant. La théorie qu’avant Michio Kaku est intéressante du fait qu’elle met en avant la pespective que notre univers est né de quelques choses qui finalement existait déjà avant nous. Cela permet de se poser une question :  L’univers en tant que tel a- t-il vraiment eu un début. La conception du temps n’est t-il pas une notion purement humaine ?

La journaliste : Pensez-vous qu’un jour il soit possible de contrôler le temps, si un jour nous avons une meilleure compréhension de comment fonctionne la gravité ?

Michio Kaku – Peut-être, d’ici quelques millénaires, nous aurons suffisamment de puissance pour envisager construire une machine à voyager dans le temps. Cependant, cela est chimérique pour nous car nous sommes encore primitifs. Cependant il est possible que dans un lointain espace, des intelligences extraterrestres aient déjà accompli ceci. Mais cela exigerait une énergie équivalente à celle d’un trou noir. Les équations d’Einstein acceptent la possibilité du voyage dans le temps. Einstein a toujours dit que le temps était une rivière qui accelère et qui ralentie. Mais cette riviere peu aussi se diviser en deux, où disons peu avoir des tourbillons qui rendront possible un voyage dans le temps. Nous en sommes pour l’heure pas capable, mais dans un avenir lointain, nous aurons peut-être l’énergie suffisante pour faire une bréche dans l’espace-temps. C’est ce que nous appelons de nos jours un trou de verre.

Note Dark-News : Le voyage dans le temps, il s’agit d’une chose ayant déjà fait rêver tout le monde, enfant comme adulte. Qui ne s’est jamais imaginé utiliser une machine à voyager dans le temps, pour voyager dans le passé ou pour connaitre son avenir. Les plus grands succés du cinéma ont bien souvent un rapport avec le voyage dans le temps. Savoir que de simples mathématiques peuvent confirmer l’existance d’une chose qui nous fait rêver depuis l’enfance à quelque-chose de magique, non ?

La journaliste : Je voulais évoquer avec vous une théorie qui fait beaucoup parler d’elle en ce moment, notamment dans les films. La théorie des multivers. Pensez-vous qu’il puisse exister des mondes parallèles ?

Michio Kaku – D’après la mécanique quantique, les objets peuvent exister dans de multiples réalités. Je parle ici- à Moscou – (lieu de l’interview) – des ordinateurs qui font des calculs dans des univers parallèles. On pense généralement qu’un électron est un point qui se trouve à un certain endroit, mais la physique quantique voit cela différamment. Elle estime que l’électron peu se trouver à de nombreux endroits a la fois. C’est renversant ! Mais comment est-ce possible ? Car il existe dans un multivers. Cela permettra, comme nous le pensons, de créer un nouveau type d’ordinateur. Il s’agit de la plus grande percée en physique depuis plusieurs années. Nous ne croyons plus en un UNIvers, qui est la théorie d’un univers unique. Nous estimons que notre univers peut coexister avec d’autres univers et nous pensons que cela explique beaucoup de mystère de la nature.

Il semble par exemple que notre univers a été conçu simplement pour rendre possible l’existence des humains. Si la force nucléaire été plus forte, le soleil aurait brulé depuis des millions d’années. Si la force nucléaire été plus faible, le soleil ne se serait jamais formé. Donc l’univers semble s’être réglé uniquement pour rendre possible l’existence de l’humanité. Cela veut t-il dire qu’un dieu a crée les humains. Pas forcèment. Nous avons simplement la chance de vivre dans un univers où la vie est possible.

La journaliste : Ce que vous dites exclu la théorie comme quoi il existerait un autre moi par ce que là-bas le soleil ne c’est jamais formé ou a brulé trop vite ?

Michio Kaku – Dans certains univers paralléles il n’y a pas de vie. Cependant, il doit avoir d’autres univers qui ressemblent au nôtre ou il y a des doubles de nous-même. Quand je me regarde dans un miroir, je me rend compte que je ne me vois pas vraiment tel que je suis a l’instant présent. Je me vois tel que j’étais il y a un milliardiéme de seconde. Je comprend également qu’en me regardant dans le miroir, je vois des ondes. Des millions et des millions d’ondes qui me ressemblent mais qui ne sont pas vraiment moi. Des ondes qui ne vont pas dans la même direction et qui font des choix différents. C’est un même moi qui se divise en plusieurs univers. Il peut avoir différents univers ou le même moi n’a pas commis les erreurs que j’ai commise tout comme il peu avoir des univers ou le même moi a fait beaucoup plus d’erreurs. Et dans cet univers-là, j’ai la chance d’être ici.

Note Dark News : Les premières traces de vie retrouvées sur Terre datent de 3,5 milliards d’années. Ces bactéries microscopiques sont les ancêtres de tous les organismes vivants, et donc, les ancêtres directs de l’Homme ! Imaginez-nous au cours des 3.5 milliards d’années, le nombres de coincidences et le nombre de concordance parfaite qu’il y a fallut avoir pour permettre une évolution de la vie pour simplement en arriver a la préhistoire ? Il y aurait beaucoup plus de chance 10 fois de suite le gros lot au loto plutôt que d’avoir la chance de constater un enchainement si parfait de choses que nous appelons l’évolution. Qui sait, la vie tiens peut-être du miracle et si nous nous en tenons aux propos de Kaku, et bien nous ne trouverons pas forcément grand-chose dans les autres univers. Ceci dit, le même miracle peut se produire ailleur, mais a la même époque, cela est fort peu probable.

La journaliste – L’ordinateur quantique pourrait t-il nous aider, disons dans 100000 ans, a nous rencontrer nous-mêmes dans un autre univers ?

Michio Kalu – Au niveau subatomique, cela s’appelle une intrication. Les ordinateurs quantiques calculent dans différents univers. L’ordinateur n’existe pas dans un seul univers mais dans plusieurs univers à la fois, c’est pour cela qu’il est aussi puissant. Plus puissant qu’un ordinateur qui fait des calculs avec un 0 ou un 1. Cela peu sembler ahurissant. Cela ressemble à de la science fiction, mais c’est ce que nous appelons la physique. En faite, les ordinateurs quantiques sont trés difficiles à créer par ce qu’il faut que tout les électrons vibrent a l’unisson. Croyez-le ou non, l’avenir de la civilisation peut dependre de la puissance de calcul dans les différents univers. Ce n’est plus de la science-fiction, il se peut qu’un jour, notre économie en dépende.

Pause de l’interview

La journaliste – L’observation et la puissance de l’esprit peut-être façonner l’univers qui se trouve autour de nous ?

Michio Kaku – Et bien le grand paradoxe scientifique qui résumé vraiment ce dont nous allons parler s’appelle le Chat de Schrödinger. On enferme un chat relié a un pistoler et ce dernier est relié à de l’uranium. L’uranium déclanche le fusil qui tue ensuite le chat. Cependant si vous mettez le chat dans une boite et que vous ne pouvez plus rien voir, le chat est t-il mort ou vivant ? Et bien il faut prendre l’onde du chat mort et ajouter l’onde du chat vivant. Le chat est ni mort ni vivant, le chat existe simultanément dans les deux états. Vous pouvez dire que c’est fou, que les physiciens sont des aliénés, mais ce chat pourrait être un electron et ce chat pourrait être un electron. Et voilà comment les physiciens envisage cela. L’univers se sinde en deux. C’est ainsi que nous expliquons le paradoxe de Schrödinger. L’idée des multivers permet d’expliquer comment le chat peut-être à la fois mort et en vie. Ce qui signifie que les gens qui sont mort dans notre univers pourraient être vivant dans un autre. 

Note Dark News : L’affirmation « Le chat est mort et vivant » est effectivement déroutante, et notre intuition nous dit que les phrases « le chat est mort » et « le chat est vivant » sont chacune la négation de l’autre. En fait, il existe une troisième possibilité : le chat peut être dans un état de superposition, dans lequel il cumule plusieurs états classiques incompatibles. Il n’y a pas de problème logique, c’est juste qu’un objet quantique peut avoir des propriétés contredisant notre expérience quotidienne. Mais on peut, comme Einstein, refuser d’admettre que le chat n’ait pas d’état défini tant qu’on n’opère pas d’observation.

La Journaliste –  Cela va t-il dans le sens du dogme de l’âme et de tout ce qui se passe aprés la mort physique sur terre ?

Michio Kaku – Il y a mille ans, les philosophes croyaient au dualisme. L’âme et le corps était deux choses différentes. Les gens ont pensé ainsi pendant des milliers d’années. Aujourd’hui nous avons la neuroscience qui nous dit : “non non non, ce n’est que le cerveau. Ce ne sont que des histoires de neurones. Aujourd’hui nous revenons cependant à ce qu’il se fesait il y a mille ans. Nous envisageons la conscience numérique. Car il est possible de numériser tout ce que l’ont sait de vous. Par exemple vos transactions par carte bleue, vos vidéos, vos interviews sur youtube. Même quand vous mourez, vos empreintes numériques vivent pour toujours. Et cela va aller de plus en plus loin car dans l’avenir nous serons capables de numériser tout ce que nous savons de nous-même.

La Journaliste – Pour vous, dieu est t’il une simple équation ?

Michio Kaku – La théorie des cordes qui résume toute les lois de la physique connues, peu être résumé en une trés courte équation. C’est cela mon équation, la théorie de champs de cordes. Cependant, pourquoi nous autres physiciens ne gagnons pas de prix nobel. Car il y a un probléme. Il s’avére que des membranes peuvent aussi coéxister avec mes cordes. En fait notre univers pourrait être une sorce de membranes. Cette théorie n’a pas encore été décrite sous sa forme définitive, mais pour le moment en une équation d’un pouce de long et il se trouve que c’est mon équation. C’est ma contribution a la théorie des cordes pour pouvoir la résumer en une courte équation.

Einstein disait qu’il voulait lire dans les pensées de Dieu. Il ne voulait pas nessessairement dire que cette équation exprimait Dieu.

Note Dark News : « Le mot Dieu n’est pour moi rien d’autre que l’expression et le produit des faiblesses humaines, et la Bible un recueil de légendes vénérables mais malgré tout assez primitives », écrit Albert Einstein en 1954, un an avant sa mort, au philosophe allemand Eric Gutkind. « Je refuse de croire en un Dieu qui joue aux dés avec le monde » – Einstein –  Source 

La Journaliste – C’est votre compréhension de dieu pour vous aussi ?

Michio Kaku – C’est ma compréhension de Dieu. Nous ne savons pas d’ou vient cette équation.  Nous savons seulement qu’une fois que vous avez cette équation et que vous la résolvez, vous avez des électrons, des protons, des neutrinos, le big bang, la terre, de l’eau, la vie.

La Journaliste – Pourquoi la vie ne devient t-elle pas plus simple et plus facile à comprendre si c’est le cas avec les lois de la physique qui régissent le monde qui nous entoure ?

Michio Kaku – Nous estimons que les lois fondamentales étaient très simples au début des temps, mais les choses sont devenu complexes aprés le big bang. Le cerveau humain par exemple est l’objet le plus complexe de l’univers connu. Dans tout l’univers avec toutes les galaxies, nous n’avons rien trouvé de plus complexe que le cerveau humain. Il y a 100 milliards de neuronnes et chaques neuronnes est connecté à 10.000 neuronnes. Notre cerveau est capable de produire des milliers de milliards de pensées. Cela signifie que les interactions humaines sont extremement complexes.

Note Dark News  : Il ne faut pas oublier en effet que nous considérons le cerveau humain comme l’une des choses les plus complexes (si ce n’est la plus complexe) parmis toutes les choses que la science connait de  nos jours. Pourtant, les scientifiques ne connaissait qu’à peine une infirme partie de tout ce qui peu se passer dans notre cerveau. Chaques années, de nouvelles découvertes sont faite et ce n’est pas encore prêt de s’arrêter. Tout cela pour dire que notre cerveau est peut-être encore plus complexe que ce que nous en pensons de nos jours, en 2020.

La journaliste – Une étude internationale de chercheurs a formulé ce qu’ils croient être la première hypothèse fondait sur des observations prouvant que notre univers est un vaste mais complexe hologramme. 

Michio Kaku – La théorie des cordes considére l’univers holographique comme un produit dérivé. Figurez-vous un hologramme. Il n’a que deux dimensions. Il est plat. Mais quand vous disposez sur lui un rayon laser, vous recevez un front d’onde en trois dimensions. Nous pensons que notre univers est tri-dimensionnel car nous comprenons la longueur, la largeur et la hauteur. La théorie des cordes nous dis que 10 ou peut-être 11 dimensions. Il y a d’autres dimensions que nous ne pouvons pas visualiser.

Prenez par exemple les poissons. Les poissons vivent en deux dimensions. Ils peuvent nager à gauche, à droite en avant ou en arriére. Ce qui est au-delà de l’étang leur est totalement etranger. Ils ne peuvent pas visualiser le monde d’en haut. Mais je me suis dit que s’il y avait un poisson scientifique, il se dirait : “Ridicule, la 3eme dimension n’existe pas, il y a que deux dimensions, tout le monde le sait. L’etang est tout l’univers !”. Et puis j’imagine une personne sortir le poisson scientifique de l’eau, le faire passer dans le monde d’en haut. Que verrait ce poisson ? Il verrait des êtres tri-dimensionnels  se deplacer sans nageoires. une nouvelle loi de la physique, et des êtres respirant sans eau, une nouvelle loi de la biologie. Et puis j’imagine si on relache ce poisson dans l’eau. Comment il pourrait expliquer cela aux autres poissons ? “J’étais dans un univers paralléle, je suis allé au delà de l’univers. J’ai vu des créatures pouvant se deplacer dans une 3eme dimension.” Et les autres poissons lui disent : “Mais tu es completement fou”.

Tout cela pour dire qu’aujourd’hui, nous sommes comme ces poissons. Nous pensons que la réalité est tout ce que nous voyons, et rien d’autres.

Pour voir l’interview complet en vidéo :

(Visited 98 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Schatten

Enquêteur et fouineur dans les dossiers non classés, chasseur d'informations à la traque de clichés inédits et insolites ! Anciennement ufologue de terrain et administrateur du groupe et forum spécialisé dans le paranormal et l'ufologie.

Your email address will not be published. Required fields are marked *