0

LORE est une série horrifique produit par Amazon Prime, série basé sur des faits supposé réels s’étant passé au cours des 500 derniers années. La saison 1 fut très apprécié par le public. Mais qu’elle en est de la saison 2 ? A vrai dire, cette nouvelle saison change totalement de format. Finit les reportages et place aux acteurs nous transportant directement dans l’ambiance de l’époque. C’est pourquoi, Black Media vient de faire le choix de vous proposer un avis sur chacun des épisodes de la saison.

LORE – S2EP01 – In the Name of Science

Le premier épisode de cette saison nous surprend pour plusieurs raisons. La première raison est simple. Nous constatons que la série vient totalement de changer de ligne directive pour nous proposer enfin des acteurs en chair et en os. Une excellente surprise il faut bien le dire. Le premier épisode de cette saison est néanmoins pas de tout repos. En effet, cette épisode 1 traite d’un sujet peu commun et souvent tabou dans le milieu scientifique. Le trafic de cadavre au temps du début de la science. Plus précisément la célèbre affaire de Burke et Hare qui a fait l’objet de plusieurs films dont “cadavres à la pelle” avec Simon Pegg. Les volontaires étaient payé pour récupérer des cadavres encore “frais” dans les tombes et les apporter aux scientifique dans le but d’autopsies, pour en apprendre d’avantages sur le corps humain. Chose qui a l’époque été totalement interdit par l’église.

Quoi qu’il en soit, cet épisode et ma fois, excellent. Que ce soit sur le plan photographique, la caméra ne cesse de nous surprendre et de nous proposer des plans de vue magnifique. Que ce soit également concernant la reconstitution historique, il y a rien a dire, tout semble parfait, le soucis du détails est présent. Nous constatons dés le début que la production a mis du cœur à l’oeuvre. Il est aussi à noter le jeu des acteurs. Ils sont fort et ils sont doué pour ce qu’ils font ! L’épisode nous captive donc du début à la fin.

En plus de toute ces bonnes choses, l’épisode reste fidèle a la série. Gore et glauque comme nous aimons. Il est aussi à noter que les 15 derrières secondes de l’épisode est en soit une grande leçon de morale. Nous comprenons ainsi certains éléments de l’épisode pouvant paraître flou.

Note – 9/10

 

LORE – S2EP02 – Mirror, Mirror ! 

Pour le second épisode de la saison, nous partons en 1609 en Hongrie, pour suivre l’histoire d’Elizabeth Bathory, l’une des plus célèbres meurtrières de l’histoire hongroise et slovaque. Le cas de Báthory a inspiré de nombreuses histoires et légendes, selon lesquelles elle se serait baignée dans le sang de ses victimes pour garder sa jeunesse — ce qui lui vaudra, entre autres, les surnoms de « Comtesse sanglante »

Episode assez court tout de même. Seulement 34 minutes. l’épisode se contentant de relater la légende autour d’Elizabeth Bathory sans surprendre ni apporter d’éléments nouveaux. Quelques détails peuvent également perturber, comme certaines restaurations moderne du château visible a la caméra, nous sortant malgré nous de l’époque ou est censé se dérouler l’histoire. Il est tout de même à noter un point positif, le passage du mode acteur au mode “dessin animé” a deux reprises, permettant de captiver de nouveau le téléspectateur. En bref, l’épisode n’est pas mauvais en soit, mais le scénario est connu d’avance, ce qui retire l’intérêt du visionnage. Quelques idées un peu originale auraient pu faire de l’épisode un bon épisode. Ce n’est pas totalement le cas.

Note – 5/10

 

LORE – S2EP03 – Hinterkaifec

Pour le 3eme épisode de la saison, nous partons direction la ferme de Hinterkaifec en Allemagne en 1922. Il s’agit du théâtre de l’un des crimes les plus énigmatiques de l’histoire allemande. Dans la soirée du 31 mars 1922, les six habitants de la ferme ont été tués avec une pioche. Le meurtre n’a jamais été résolu.

L’épisode part sur de bonne base. La reconstitution historique est de qualité et la photographie très soigné. L’épisode donne l’impression que chaque plans de caméra est longuement pensé et que rien n’est laissé au hasard, ceci dans une volonté de nous entraîner dans un certain malaise. Les acteurs sont bon et très convainquant. L’épisode essaye de nous raconter le mieux possible cet événement macabre Allemand et nous pouvons dire que c’est réussit. Bien-sûr étant donné qu’il s’agit encore de nos jours d’une affaire criminel non élucidé, le scénariste se permet d’y aller de sa propre interprétation des faits, ce qui est tout à fait normal et cela laisse à réfléchir pour une personne qui voudrait s’intéresser de plus prés à cette fameuse affaire.

L’idée d’alterner deux périodes de l’histoire (les événements vécu par la famille ainsi que l’enquête policière après leurs morts) est assez bien fichu également. Cela permet de se faire une idée de ce qui c’est passé par la suite et des raisons du pourquoi cette affaire fait partie des affaires les plus dérangeante d’Allemagne.

Note – 7.5/10

 

LORE – S2EP04 – Prague Clock

Dans cet épisode, nous partons direction Prague au temps du moyen-âge. Nous partons proche de l’horloge Astronomique de Prague. Tout simplement l’une des plus belles et des plus audacieuse horloge du monde. L’horloge aurait été construite par Nicolas de Kadau le 9 octobre 1410, et remaniée par le maître Hanus de la Rose (Jan Ruze) vers 1490. La légende veut que l’on ait crevé les yeux à l’horloger Hanus, pour l’empêcher de reproduire son chef-d’œuvre ailleurs.

La légende raconte aussi que lorsque l’horloge tombera en panne, la ville de Prague tombera dans les ténèbres. C’est ce qui est arrivé en ce temps. La peste s’abattant sur la ville au même moment que l’horloge tomba en panne. Dans cette épisode, nous suivons l’arrivé en ville d’expert en horlogerie, venu de loin pour réparer rapidement l’horloge et faire en sorte que les habitants de la ville en finissent avec leurs superstitions. Dés leur arrivent, ils se rendent compte qu’une chose ne tourne pas rond et que l’Horloge semble être quelques-peu surnaturel.

L’épisode est très bon dans son ensemble. Le royaume de Bohème est assez fidèlement retranscrit, les acteurs sont crédible et comme toujours la photographie est sublime. Ce qui en fait tout de même un point fort de cette série. Notons également que le concepts de voyage dans le temps est assez originale, je ne l’avais pas vu venir. Ceci dit, tout le petit jeu de mécanisme digne d’une invention de Léonard de Vinci arrive tout aussi bien à nous captiver devant l’écran.

C’est maintenant certains, l’Horloge de Prague fera partie d’une de mes prochaines destinations touristiques !

Note – 8/10

 

LORE – S2EP05 – Mary Webster

Le 5eme épisode de la saison nous transporte dans le temps, en 1682 dans le Massachusetts aux USA. Une histoire de sorcellerie comme seul les américains savent nous en inventer. Mary Webster, née Reeve, résidait à Puritan Hadley, dans le Massachusetts, et fut accusée de sorcellerie. C’est un peu elle qui lança le mythe des sorcières dans le coin et nous savons tous ce que cela entraîna pas la suite. C’est pourquoi cette épisode nous promet de la magie, des grimoires, de la chasse aux sorcières et une bande dose de paranoïa locale.

Que dire de l’épisode en lui-même ? Encore une fois, historiquement parlant, c’est beau ! Il y a un gros boulot de reconstitution et les gars qui bosse pour cette série ne font pas les choses à moitié. Ensuite, je dois bien avouer que les histoires de sorcière, ce n’est pas trop ma tasse de thé, je m’endort bien souvent, alors mon avis pour cette épisode ne sera pas forcement très objectif. Cependant, je dois reconnaître que malgré le fait qu’il s’agisse d’un sujet que je n’aime pas beaucoup, l’épisode en lui même a réussit à me captiver. L’épisode va plus loin qu’une simple histoire de sorcellerie, l’ésotérisme y a une grand part également. Point négatif de l’épisode. Sans doute trop de longueur. Un épisode de 31 minutes (le plus court de cette saison, c’est ironique quand-même) qui aurait sans doute mérité d’être un peu plus court. 20 minutes aurait largement suffit.

Note – 6/10

 

LORE – S2EP06 – Jack Parsons

Le dernier épisode de cette saison est sans doute le plus surprenant parmi les 6 épisodes. En effet, le sujet traite de Jack Parsons. Il s’agit de la personne qui inventa le carburant des fusées. En d’autres termes, c’est l’homme qui a permis à l’humanité de s’échapper de la Terre et d’explorer l’espace. Jack Parsons avait aussi une très grande admiration pour tout ce qui touche de prêt ou de loin à l’occultisme. Malheureusement, Jack Parsons a également côtoyé le fondateur de la scientologie… Selon l’histoire, Jacks Parsons est mort dans une explosion survenue dans le laboratoire de sa maison, à l’âge de trente-sept ans.

L’épisode traite de l’histoire de ce “savant-fou”, de sa jeunesse à sa mort. L’intrigue est traité à la première personne, ce qui est un élément important dés le départ. En effet, l’intrigue nous est compté par Parsons lui-même, alors qu’il se rend compte qu’il va mourir, après avoir constaté son erreur dans son laboratoire. C’est littéralement l’histoire de sa vie qui défile en quelques secondes dans sa tête et qui nous est compté en 42 minutes.  L’épisode en lui-même change des précédents. En effet, cette épisode nous apparaît comme une sorte de biographie-rétro. Nous nous retrouvons dans l’ambiance des années 1950, cette ambiance si particulière au sein même de la NASA. Cette période de la course a la lune !

C’est beau, c’est classe, c’est fidèle à l’époque et c’est vraiment sympa. Le mélange entre recherche scientifique et cette part d’occultisme qui ne sort jamais de la tête du protagoniste est aussi un mélange fort réussit. Le personnage n’est pas sans nous rappeler Alexer Crowley également. Personnage qui finira bien entendu par intervenir dans l’épisode !

Note – 7.5/10

Conclusion :

Cette saison 2 de LORE est largement supérieur à la première saison. Cela s’explique certainement par le fait que les sujets sont maintenant traité sous forme de récit complet, par des acteurs. Même si cette saison traite tout de même beaucoup de sujets connu, j’aurais eu le plaisir de découvrir l’enquête Allemande lors de l’épisode 3. Ce que nous pouvons clairement retenir de cette saison est la qualité artistique remarquable. Les 6 épisodes sont beau. La réalisation artistique et le soucis du détails se remarquent très rapidement. Pour le moment, nous ne savons pas si la série est renouvelé pour une saison 3, ce serait une bonne chose. En tout cas, cette série mérite à être d’avantage connu du grand public, il y a une réel volonté de bien faire de la part de la production, c’est assez rare de nos jours.

L’idée de base est aussi un très bon concepts. Traiter de l’origine des mythes et des légendes. Autant dire qu’ils ont encore beaucoup de très bon sujets à exploiter.

Bilan de la saison :  15/20

(Visited 66 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Schatten

Enquêteur et fouineur dans les dossiers non classés, chasseur d'informations à la traque de clichés inédits et insolites ! Anciennement ufologue de terrain et administrateur du groupe et forum spécialisé dans le paranormal et l'ufologie.

Your email address will not be published. Required fields are marked *