Ju-On : Origins-La Maison de la Malédiction livre ses secrets

Ju-On : Origins-La Maison de la Malédiction livre ses secrets

0

Ju-On

Ju-On : Les Saeki sont-ils de retour pour nous faire frissonner d’effroi !?

Cette fois c’est au travers de la petite lucarne et grâce au géant Netflix, qui produit ici sa première série d’horreur à la japonaise (même si The Forest of Love : Deep Cut de Sono Sion se rapproche dangereusement du genre horrifique).

Mais ce que l’on peut voir surtout c’est un nouvel élan pour le Kaidan Eiga, ou film de fantôme japonais, qui avait connu son heure de gloire au début des années 2000 avec ses désormais cultes esprits vengeurs féminins aux cheveux longs et noir de jais.

Si après 2010 on a pu voir Sadako et Kayako se prostituer dans des publicités ou faire des apparitions lors de matchs de baseball au Japon, et ainsi perdre en crédibilité, c’est avec beaucoup d’excitation qu’on attend ce nouveau drama qui est prévu pour le 3 juillet 2020 ; l’été étant la période du O Bon (fête des morts japonaise) et donc le moment de l’année où les fantômes se baladent parmi les vivants pour les rafraîchir lors des grosses chaleurs humides. On ne peut qu’être soulagé que ce soit une équipe japonaise derrière le projet ! Le dernier film hollywoodien estampillé de la franchise étant en effet plutôt inutile et raté. C’est Sho Miyake 三宅唱 qui signe ici sa première contribution au genre, et surtout sous bonne compagnie. En effet il est entouré de Takashige Ichise 一瀬隆重 et de Takahashi Hiroshi 高橋洋 tous deux producteurs et scénaristes des plus grands succès de la J-Horror moderne. Donc ça promet de nous faire trembler !

L’histoire se veut d’être une préquelle à la saga Ju-On et serait basée sur des événements réels, couvrants une période de 40 ans, plus glaçants que tous les scénarii fictionnels des épisodes précédents. On suivra le cauchemar de Haruka, une jeune actrice persécutée par les phénomènes paranormaux qui hantent sa maison et qui fera appel à un para-psychologue qui viendra l’aider à enquêter sur cette agression. Ce scénario qui nous rappelle, ma foi, un peu les Conjuring sera aussi teinté d’une dimension mélodramatique familiale à l’instar de The Haunting of Hill House de Mike Flanagan. Tout cela contribuera à faire évoluer, nous l’espérons, la saga The Grudge vers quelque chose de plus psychologique, voir de plus tragique.

Rendez-vous donc cet été, les jours de pluie, pour apercevoir les fantômes nippons dans votre écran ! Au lieu de les chercher dans les branches des saules pleureurs comme le veut la tradition.

Mais en attendant voici le premier trailer !!

 

(Visited 12 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Loualoup Laurent

Je m'appelle Laurent et j'ai 29 ans. Je suis passionné par le fantastique asiatique depuis que j'ai découvert The Grudge de Takashi Shimizu au cinéma en 2005. Plus particulièrement, je fais beaucoup de recherche sur le Kaidan Eiga, ou film de fantôme japonais. J'ai une licence de Japonais et j'ai réalisé un échange universitaire à l'Université des Langues Etrangères de Nagoya. Là-bas j'ai eu l'occasion d'interviewer, pour le journal de l'université, Takenori Sentô qui était un des producteurs du film Ring de Hideo Nakata. Mon intérèt pour l'épouvante-horreur s'étend aussi au cinéma occidental et bien sûr aux jeux vidéo : j'ai fais beaucoup de Survival Horror mais je suis particulièrement attiré par les jeux d'horreur psychologique comme la série des Silent Hill ou Project Zéro.

Your email address will not be published. Required fields are marked *