0

Jigoku shōjo (ou « La Fille des Enfers » en français) est un anime produit en 2005. Contrairement au schéma classique, il fut ensuite adapté en manga rapidement. Un an plus tard, c’est même un drama (série live) qui sort. Plusieurs saisons, jeux vidéo et suites diverses, c’est à présent le film qui est annoncé.

Synopsis

Les personnes désespérées, à minuit seulement, peuvent accéder à un site mystérieux. Il s’agit du « Courrier des Enfers », équivalent de la boîte au lettres de Kitaro (cf Gegege no Kitaro). Une demande d’aide, ou de vengeance, est alors envoyée à « Jigoku shōjo », Enma Ai, la fille des Enfers.

La rumeur dit qu’alors, une jeune fille issue tout droit de l’Enfer, viendra se venger en notre nom. Mais, ceux qui, poussé à bout, tente l’expérience sont confrontés à un choix cornélien. Car, lorsque les portes de l’Enfer s’ouvrent, c’est pour deux âmes… Quiconque souhaite se venger devra, à sa mort, finir aussi en Enfer.

Ce qu’on en pense

Jigoku shōjo, qui veut dire littéralement « la fille de l’enfer », ne démérite pas son succès. Les premiers épisodes semblent sans lien. Une personne souffre, veut que ça s’arrête (car oui, ils ne pensent pas forcément à se venger) et la contact. Ensuite arrive la mise en question, cette personne mérite-t-elle que l’on finisse avec elle en Enfer? Puis la magnifique mise en scène / « torture » pour que cette dernière réalise tout le mal qu’elle a fait.

Petit à petit arrivent d’autres personnes qui vont prendre de l’ampleur. L’équipe de Enma Ai est tout aussi intéressante que le journaliste et sa fille, en quête de réponse. Progressivement c’est la Fille des Enfers elle-même qui va passer sous la loupe. Révélations et explications de son existence en « conclusion », du moins pour certains !

Le film live

Faire un film de Jigoku shōjo pourrait se révéler prometteur. Il y a largement le potentiel pour un très bon film. Toutefois, le premier extrait fait légèrement frémir. Le réalisateur semble avoir prit le parti de l’horreur, alors que ce n’est pas tant le cas. Certes, il y a du surnaturel, des yôkai, des morts, sans oublier de belles scènes de tortures mentales. Mais ce n’est PAS un film d’horreur, d’ailleurs, le manga est même publié en shôjo !

Il faut aussi noter que ce film sera une histoire originale et non une adaptation de l’anime ou du manga !

Sorti prévu le 15 novembre 2019 au Japon, nous verrons bien si la psychologie et le quotidien se retrouvent ou pas… En attendant, voici la bande annonce !

(Visited 12 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Malya

Maman de deux enfants, passionnée par le Japon et sa culture. Je travaille aussi au Manga Café Kyo'Hon (qui se trouve à Béziers), d'où mes articles sur le sujet!