0

Ion furyIon Fury est un FPS développé par les studios Voidpoint et  LLC et édité par 3D Realms. Le jeu est sorti sur Steam le 15 Août 2019. Il va porté d’une part sur consoles (Playstation 4, Xbox One et Nintendo Switch) le 14 mai 2020 en version numérique et d’autre part en version physique dès le 26 juin 2020. 

 

A propos du jeu 

« 3D Realms, les créateurs de Duke Nukem 3D, Prey et Max Payne, sont ravis de s’associer à Voidpoint pour ramener le légendaire moteur de construction, connu pour les classiques du tir à la première personne comme Duke Nukem 3D, Shadow Warrior et Blood. Ion Fury, c’est du sérieux !

Ion Fury se moque de l’idée de postes de contrôle obligatoires et de chemins droits à travers les stands de tir. Mais ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un véritable tireur à la première personne de la vieille école que nous avons ignoré toutes les bonnes nouvelles que les deux dernières décennies ont apportées. Tir à la tête ? Bien sûr que oui. Plus de physique et d’interactivité ? Tu parles. Ecran large, support de contrôleur et sauvegarde automatique ? 3D Realms et Voidpoint ont pris le meilleur des deux mondes et l’ont transformé en un ragoût sanglant. »

Le Synopsis

« Alors que Shelly « Bombshell » Harrison a gagné son nom de code en désamorçant des bombes pour la Global Defense Force, quand le maléfique cerveau transhumaniste Dr. Jadus Heskel libère les membres de sa secte cybernétique dans les rues de Neo DC, elle sait qu’il est temps de commencer à causer des explosions au lieu de les empêcher.

Sa quête pour tuer Heskel laisse une traînée de carnage à travers d’immenses niveaux à chemins multiples remplis d’explosions gigantesques, de zones plus secrètes que nous ne pouvons en compter, et d’ennemis inhumains derrière chaque coin de rue. Il n’y a pas de santé régénératrice ici ; arrêtez de vous mettre à l’abri et commencez à courir et à tirer.

La croisade de Shelly pour abattre l’armée de Heskel laissera dans son sillage un large arsenal d’armes, avec des modes de tir alternatifs et différents types de munitions. Son revolver, le Loverboy à trois canons, apporte de la douleur aux ennemis et du plaisir aux joueurs, que ce soit en tir simple ou en tir de marteau à l’ancienne. Qui a besoin d’un fusil de chasse ordinaire lorsque vous pouvez charger de la chevrotine dans votre lance-grenades ? De violentes bombes de bowling déchirent les ennemis avec facilité. »

Caractéristiques 

  • Le véritable successeur des tireurs classiques tels que Duke Nukem 3D, Shadow Warrior et Blood.
  • Faites l’expérience du moteur BUILD original sous stéroïdes, gonflé à bloc et prêt à recommencer après 20 ans !
  • Esquivez, sautez, grimpez, nagez et faites exploser votre chemin à travers 7 zones passionnantes avec de multiples niveaux de destruction !
  • Un monde de jeu magnifique assemblé à partir de milliers de textures et de sprites faits à la main
  • Un arsenal impressionnant d’armes dévastatrices, comprenant de multiples types de munitions et des modes de tir alternatifs. Les revolvers à trois canons, les lance-grenades et les bombes intelligentes à tête chercheuse de chaleur sont vos meilleurs amis !
  • L’action FPS classique des années 90 que vous adorez, associée à des inventions modernes comme les dégâts de localisation et les transitions de niveau sans faille
  • ZÉRO GÉNÉRATION DE PROCÉDURES. Tous les niveaux sont faits à la main et regorgent de chemins multiples, d’effets sympas et de décors complexes !
  • Bande-son percutante composée de véritables musiques de module, au format authentique FastTracker 2
  • Accès facile à l’éditeur de niveau et à d’autres outils de développement dès le premier jour, plus support de l’atelier vapeur

 

Ion Fury sortira donc d’une part sur consoles (Playstation 4, Xbox One et Nintendo Switch) le 14 mai 2020 en version numérique et d’autre part en version physique dès le 26 juin 2020. 

(Visited 15 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde