0

C’est que Antoine Buéno explique dans son ouvrage intitulé  » Permis de procréer » : une démographie galopante dans certains pays signe l’état d’urgence, la planète est surmenée avec une population atteignant bientôt onze milliards dans les années 2100. Nous ne pourrons pas survivre à cette étape visiblement dans son collimateur. Antoine Buéno est chargé de mission au Sénat pour le développement durable et la prospective. Voici un livre axé sur un débat initié déjà par certains auteurs anglo-saxons, qui porte sur une réflexion taboue mais essentielle dans un essai « passionnant  » et « polémique ».  Il y propose notamment des solutions inédites pour sauver la planète.

planèteplanèteSelon Antoine Buéno la planète est donc mise en péril avec une natalité croissante dans certaines sociétés incitées par les religions, des politiques natalistes d’après guerre, le système capitaliste etc. Mais les dégâts constatés se manifestent aussi bien déjà actuellement par le manque de ressources, les migrations climatiques ou encore la détérioration de l’environnement.  Selon lui, il faut « repenser la liberté de procréer ».  Cependant il prétend ne pas s’opposer au droit fondamental des personnes.

Une naissance n’est pas pour lui une bonne nouvelle, en effet chaque nouvel individu est un fardeau supplémentaire pour la planète. En raison de l’hyper-consommation l’émission de Co2, des carnivores et enfin des producteurs avant tout de déchets.  Alors comment instaurer un tel permis sans offusquer, nous dirons froisser les bien penseurs que la natalité est une bénédiction ?

Paul Watson dans son ouvrage In Captain Watson, entretien avec un pirate (interrogé par Lamia Essmalali) intervient avec son association Sea Sherperd dans la sauvegarde des cétacés dans les océans. Il pense que les « quatre  cavaliers de l’Apocalypse seront les moyens qui vont servir à réduire notre population – famines, épidémies, guerres et troubles civils« , et compare le permis de procréer au permis de conduire. Comme une épreuve qui serait passer par les futurs parents afin d’éviter notamment les maltraitances infantiles.

Théophile de Giraud poursuit et va même plus loin, dans son livre intitulé « l’Art de guillotiner les procréateurs » (2006). Il met en avant « qu’il n’est pas de tâche plus difficile, plus complexe, que celle d’élever un enfant« . Selon lui, il est temps de préparer les jeunes générations au «  goût de la nulliparité peut s’enseigner au même titre que celui de la non-violence et du respect d’autrui. Il va de soi qu’il appartient à l’Occident de montrer l’exemple au Tiers-Monde ».

Vous l’aurez compris, la planète est bel et bien en danger en prenant en compte que l’être humain est bien plus nombreux que la plupart des espèces sur Terre. Il est important de souligner qu’il faut préparer les futures mœurs à une politique de dénatalité. Radicalement s’opposer à toute vie humaine future -qu’elle soit fermement- contrôlée. De cette manière, les gouvernements pourront peut être espérer instaurer un tel permis un jour.

(Visited 3 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde