0

Survie objets

La survie à l’état brut signifie la capacité d’évolution en milieu naturel comprenant la cueillette et la chasse, l’utilisation du feu ainsi que la connaissance où vous développez vos capacités d’observation, de patience et de défense. Ceci est la pierre d’édifice à la réalisation de notre guide. 

Afin de résoudre des énigmes, ou d’accéder à des salles secrètes, vous devez trouver puis utiliser des objets particuliers destinés à un usage unique. De même, lorsque vous devez regagner de l’énergie vitale ou recharger une arme à feu, les munitions et objets de régénération sont indispensables. ” Extrait du guide officiel de Silent Hill sur Playstation 1, édité chez Piggyback en 1999. Suivez la voie de la survie en vous remémorant les items clés spécifiques à votre progression liée à votre propre histoire. Imaginez vous être le principal protagoniste d’un jeu vidéo, muni de votre carte, armé d’un couteau face à une armada de monstres venus d’ailleurs. Vous êtes gelé dans le parallèle d’un hiver sans fin -ou- plus précisément, glacé par des sueurs froides. Par opposition nous allons redéfinir les règles du jeu en vigueur dans les survival horror puisqu’au cours de ces dernières décennies, certains titres se distinguent des SH dans la méthode de survie : notamment on peut mettre en avant l’idée que vous ne trouvez pas d’arme et que vous devez finalement vous cacher pour subsister. Attention la liste des items est non exhaustive.

Silent hill 2Que les aspects ludiques soient d’un point vue immersif, c’est à dire à la première personne ou narratif, à savoir à la troisième personne : vous plongez dans l’intrigue pour ainsi dire apocalyptique, avec les mêmes objectifs à atteindre. Tout comme dans une lecture, le point de vue choisi par l’auteur vous transporte dans un scénario et vous permet ainsi de vivre le synopsis de telle ou telle manière.  Une chose est sûre : vous êtes seul ou séparé de votre groupe et vous devez donc vous débrouiller dans votre avancement. Il existe une multitude d’armes à travers les âges,  nous nous focaliserons sur l’époque moderne. Restez sur vos gardes, les créatures inhumaines ne sont jamais très loin de vous.  Il vous appartient par conséquent de faire les bons choix dans votre cheminement.

Suivant les modes de difficulté dans le système de la mort permanente, vous disposez normalement d’un inventaire limité avec des équipements disséminés un peu partout – soit par hasard, soit par nécessité – dans votre environnement. Autre fenêtre ouverte sur les jeux de survie : jeux de construction type bac à sable (Terraria) ou encore des RPG FPS de survie (Fallout). Vous pouvez ainsi avoir à résoudre une énigme avec un temps chronométré. Revenons à nos moutons sur le carrefour Horreur/ Survie : Retenez bien le mot LIMITATION. Dans d’autres genres, vous avez la possibilité d’user d’un processus de craft qui vous octroie des points de compétence, on peut rattacher ceci au développement de la technicité (autre mot clé dans la survie).

Survie, Les instruments liés à votre subsistance 

code

Commençons par les objets de secours (boissons vitaminées, trousses de premiers soins, ampoules ….) : On peut cités les vertus des plantes médicinales comme dans Resident Evil, et faire preuve de plus de réalisme en incluant des bandages, des sutures etc. Sans oublier le système Lovecraftien avec la gestion de la folie, ou autre processus de stress etc (voir deuxième paragraphe : les cachettes ou fuir). Tous comme les points de répit ou encore les points de sauvegardes (généralement avant le combat avec un boss) où vous allez trouver plein de provisions (voir paragraphe 3 sur les énigmes). Si énigme il y a, vous aurez quelques ennemis tout au plus. Le game design est modelé ainsi depuis les débuts du jeu vidéo. Selon cette psychologie, par corollaire, votre ligne de jeu est définie et linéaire. Par conséquent ceci ne concerne pas les RPG /open world liés au repos pour récupérer votre barre full HP.

Selon le profil de l’ennemi, vous aurez besoin du matériel nécessaire à votre survivance (Radio, lampe torche, caméra à vision nocturne, appareil photo …) : nous précisions que nous abordons bien les adversaires inhumains. Par exemple pour exorciser les fantômes dans la saga Fatal Frame, vous disposez d’un vieil appareil photo à soufflet magique. Autre exemple comme outil de détection des monstres dans Silent Hill, vous vous devez de posséder une radio.

Nous arrivons enfin sur la partie la plus palpitante de ce guide : les armes blanches et armes à feu (couteau ou arme de poing grands classiques). C’est ici qu’il faut d’une part rationner vos munitions et d’autre part faire preuve de technicité – viser juste. Pour les zombies en principe au cinéma il faut viser le système cérébro-spinal. Selon le dispositif de visée (généralement schématisée soit par une cible ou un point rouge) et l’orientation de la caméra (Resident Evil 4 : caméra embarquée à l’épaule), la difficulté sera pour vous d’atteindre votre cible. Pas nécessairement à bout portant (hitbox) mais bien à une distance voire équipé d’un sniper avec une lunette. Votre RÉACTION sera par conséquent déterminante. En outre, en se rapprochant très près des cachettes dans le sens infiltration, vous devrez mettre en application votre sens de l’observation.

Les ustensiles liés aux points d’accès

points d'accès silent hill 4Les cartes ou GPS (bâtiment, ville) : si certains jeux classiques vous force à switch d’écran pour afficher votre bonne vieille carte, d’autres vous signaleront votre position directement via une mini map située en haut à droite de l’écran. Ainsi traditionnellement vous verrez sur votre plan surtout concernant les plans intérieurs, les pièces explorées ou non, les portes verrouillées ou non. Silent Hill ajoute une petite touche personnelle en spécifiant les notes que prend le personnage au fur et à mesure de ses investigations. Dans certains cas votre carte vous sera indispensable si vous vous trouvez dans un grand labyrinthe.

On en arrive aux clés (portes, grilles…), Saint Graal de nos perles horrifiques ! On pense aux énormes cadenas de cachots à déverrouiller dans Amnesia Dark Descent, ou encore à certaines portails extérieures dans Alone in the dark.  Certaines interactions existent par exemple dans le récent Call of Cthulhu où grâce à votre force ou grâce à votre technicité, vous pouvez ouvrir une porte soit en la forçant soit avec l’aide d’un crochet solide. Reste les fameux cadenas à code dont il vous faudra découvrir la combinaison.

Enfin les cachettes (placard, sous le lit…) ou l’option fuite font parti intégrales de certains titres débutés de mémoire, sur la playstation 2. On pense notamment à Rule of Rose où vous échapper à tout prix à votre poursuivant sous peine de mourir de peur. Dans Inflcition, vous devez vous mettre à l’abri afin de fuir un mystérieux esprit maléfique qui est à vos trousses. La tâche est relativement ardue puisqu’il s’agit d’une véritable mission d’infiltration en allant vous cacher de pièce en pièce. Dans Silent hill 4 The Room, toute l’ambiance du jeu repose sur votre porte d’entrée d’immeuble parsemée de chaînes et de cadenas. Vous pouvez alors vous échapper par un trou se situant dans votre salle de bain : plus vous avancez dans le jeu et moins votre appartement sera votre fidèle amie de “sécurité”. Le stress est ainsi exponentiel au fil de votre progression dans l’histoire.

Les outils uniques et bonus : conclusion 

layers of fearLes énigmes et autres petites devinettes ludiques seront là pour pimenter votre partie. Dans Layers of Fear, le premier du nom, vous trouverez parfois des codes de cadenas au plafond ou alors comme le screenshot ci-contre des petites devinettes rigolotes dessinées par des mains d’enfant. 

Dans Resident Evil la saga, il s’agira davantage de trouver des médaillons ou autre objet afin de déverrouiller un passage ou ouvrir un coffre. Vous remarquerez d’ailleurs le travail de précision accompli par les développeurs, avec la possibilité de visualiser ces objets uniques dans votre inventaire ainsi qu’un bref descriptif.  

Une petite ouverture sur les fameux eastereggs qui peuvent se trouver dans certains jeux mais qui ont rarement une utilité dans votre survivance : dans Infliction vous trouverez tout un tas de clins d’œil par exemple une vieille VHS de x-files, des jeux NES etc. 

Notre prochain guide sera basé sur le thème “comment mener une enquête“.

(Visited 114 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde

Your email address will not be published. Required fields are marked *