0

1981

Entre 1981 et 1995,  voici en effet notre déchronologie ! Nous avons choisi pour ce premier épisode d’inverser le sablier du temps afin de pouvoir mieux analyser les jeux choisis dans cette liste, nous rappelons, exhaustive. Pour se faire nous ferons ferons une analyse comparée pour chaque exemple émis, issu de livres ou de cinéma produits entre 1981 et 1995. (Ce guide a été réalisé d’après les travaux et collections privées de Claire Gozen)  Tous les montages sont interdits de reproduction sauf sous accord du propriétaire. Bien que les jaquettes utilisées ne nous appartiennent pas, les studios de développement concernés seront signalés dans les références à la fin de l’article ou dans les étiquettes. Ce sera un peu comme en 1981, porter sa salopette à l’envers à en sentir les coutures que vous portez, tout comme Leatharface un masque de peaux humaines, oserez vous la retourner ? Quel secret se cache derrière cette flatulence cousue de part et d’autre ? un tueur en série ? un adulte refoulé d’affection par sa mère ou vous même ? Bonne question ! En clair selon une citation du film Le silence des Agneaux, « Dis moi Maman, lorsque ta chérie sera en quatre planches, où est-ce-que cela te démangera? » 

1981 à 1995

De 1981 à 1995, les jeux sont en effet sur une large tranche de temps d’un point de vue évolution de consoles.  En quinze année le jeu est passé sous la coupe des deux dimensions à la troisième dimension, comment expliquer un temps aussi long d’adaptation ? En effet l’industrie du jeu vidéo a connu un crash en 1983 : « La production de jeux vidéo ne respectant pas les normes de qualité en 1982, la chaîne de distribution finit par se retrouver submergée. Un responsable des ventes de Mattel explique le problème par ces mots : « Deux années de production vidéoludique furent mises sur le marché en l’espace d’une année et il n’y avait aucun moyen de rééquilibrer le système ». Lorsque les magasins réexpédient leurs jeux non vendus aux jeunes éditeurs, ceux-ci n’ont ni les moyens de les rembourser, ni de nouveaux jeux à leur proposer en échange. » Source : Wikipédia 

1981 – The haunted House sur Atari 2600 : Déverrouillez des portes & chassez vos ennemis

Haunted house jaquetteAtari 2600En 1981, le synopsis de the Haunted House est celui qui suit « Cachés dans un manoir hanté se trouvent trois morceaux d’une urne magique. Votre but est d’entrer dans le manoir et de les récupérer tous les trois avant de perdre vos neuf vies ! Le jeu se joue au-dessus de vos têtes et vous ne voyez que vos yeux lorsque vous explorez les quatre étages du manoir en forme de labyrinthe. Pour rendre votre mission encore plus difficile, diverses créatures se promènent dans le manoir. Des tarentules, des chauves-souris vampires géantes et un fantôme qui se déplace rapidement vous feront perdre la vie si vous les rencontrez de trop près. Pour vous défendre contre ces créatures, vous trouverez dans le manoir un sceptre magique qui vous immunisera contre ses habitants. » (Source : Mobygames). Notez par ailleurs que the Haunted House est titre européen dont the Nightmare Manor est le titre US.

Toujours selon Mobygames : « Le manoir contient de nombreuses portes, dont certaines peuvent être fermées à clé. Pour explorer toutes les pièces, vous devrez d’abord trouver le passe-partout qui est caché quelque part. » est le but du jeu. Les codes du survival horror entrent alors en jeu : « Le manoir est très sombre, et vous ne pourrez voir aucun des objets qui s’y trouvent (et dans les variantes de jeu plus difficiles, vous ne pourrez pas non plus voir les murs). Pour révéler les objets et les murs du manoir, vous devez allumer une de vos allumettes, dont le nombre est illimité, qui éclairera une petite zone autour de vous. Mais ne soyez pas surpris si un vent rapide ou une créature qui passe souffle sur votre allumette ! » Le mot illimité ne correspond pas du tout avec le mot survie mais il s’agit ici d’un exemple des années 1981. Selon la suite de la procédure : « Vous n’êtes autorisé à transporter qu’un seul objet à la fois. Vous devrez donc créer une stratégie pour explorer le manoir ; pour déverrouiller une porte ou déplacer un morceau de l’urne, vous devrez poser le sceptre. Vous gagnez le jeu lorsque les trois pièces de l’urne sont assemblées et que vous sortez du manoir. Le jeu enregistre le nombre d’allumettes que vous avez utilisées pour votre mission, et moins il y a d’allumettes, meilleur est le score ». On voit ici les prédécesseurs de jeux tels que Resident Evil ou plus récemment the Layers of Fear.

1989 – Sweet Home par Capcom sur Nes /Famicom : Passez à l’animation de la porte qui s’ouvre

Sweet home NES

jeuSweet Home raconte « 30 ans auparavant, un artiste célèbre, Ichirō Mamiya, a caché plusieurs fresques dans son manoir avant de disparaître mystérieusement. 30 ans plus tard, une équipe de cinq chercheurs de trésors entrent dans le manoir abandonné pour tenter d’y trouver les précieuses œuvres d’arts. Quand ils sont rendus à l’intérieur, la porte d’entrée est verrouillée par le fantôme d’une femme inconnue, qui menace de tuer tous les intrus. L’équipe décide de se séparer pour trouver une autre sortie. Toutefois, le manoir est dangereux car il est sur le point de s’effondrer et, aussi, parce qu’il est peuplé de monstres » (synopsis selon Wikipédia)

« Le jeu est à la troisième personne en vue isométrique. Il est considéré comme un des prémices du survival horror actuel, Capcom ayant repris quelques mécanismes pour son jeu Resident Evil en 1996. L’exemple le plus frappant étant les chargements représentant des portes qui s’ouvrent. Le thème assez mature est assez rare sur NES. » Un bon point à savoir dès lors que l’on franchi les grandes portes de Resident Evil ! Une animation s’opère alors via le processus d’ouverture de porte qui mettrait n’importe quel fan en exacerbe. Le but est de charger l’écran qui suit; tout en maintenant un suspense attractif !

1992 à 1995 : Alone in the Dark 1 à 3 , les prémices d’un survival horror 

1995

1981Le scénario du premier opus : « En 1924, le peintre Jeremy Hartwood, propriétaire de la fascinante demeure de Derceto (du nom de la divinité syrienne) située en Louisiane, est retrouvé mort au grenier, après avoir laissé une lettre dans le tiroir secret du piano. Après une enquête rapide, la police conclut au suicide. D’après les déclarations de son fidèle majordome, Jeremy semblait fort tourmenté ces derniers mois. Malgré sa santé précaire, il s’épuisait littéralement à lire et à traduire les anciens manuscrits dont regorge la bibliothèque de Derceto. » Alone in the Dark est le premier jeu dont  » les personnages jouables en polygones dans un environnement pré-calculé. Il est le premier jeu à utiliser des séquences d’animations interpolées qui permettent de réduire la taille mémoire du jeu, et de proposer une animation 3D s’adaptant à la puissance de la machine. » source : Wikipédia .   Sur fond de George A. Romero et H.P. Lovecraft, le fond du contexte est absolument horrifique.

1981

1981Par ailleurs, « Edward Carnby va tenter de sauver la petite Grace Saunders qui est enlevée par un ancien pirate du nom de One-Eyed Jack qui est devenu un mort-vivant depuis des siècles. » Dans Alone in the Dark 2. Le jeu est un TPS et alterne les phases d’exploration et d‘action.

 

1995« Cette fois, c’est une disparition qui entraîne le héros à quitter son appartement lugubre. Celle d’Emily Hartwood (nièce du pendu du premier opus). 1995Elle avait commencé une carrière à Hollywood dans le but de réaliser un western dans une ville fantôme (nommée Slaughter Gultch) située sur la faille de San Andreas. Il y a bien longtemps, la ville a été fondée par Jebediah Stone (bandit et assassin) et dirigée par sa propre armée de mercenaires. C’est en l’espace d’une nuit que Stone et ses hommes ont disparu et que la ville fut abandonnée. »

Conclusion de 1981 à 1995 

Les mécaniques de munitions limitées ne sont pas encore nées ; cependant, on retrouve de prime abord les éléments essentiels à la survie pour déjà dans un premier temps être éclairé, donc résoudre des énigmes, dans un second temps des armes défensives donc survivre et évoluer dans un milieu hostile et enfin une phase d’enquête/exploration. (A noter que le dernier paragraphe risque fort de bénéficier d’une mise à jour car certaines informations sont manquantes)

(Visited 21 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde

Your email address will not be published. Required fields are marked *