0

Enquête

Dans notre guide de la précédente édition sur les objets à utiliser pour combattre les monstres, nous avons vu les objets utiles dans la survie. Voici maintenant la deuxième édition sur « comment mener votre enquête » dans l’univers vidéo ludique horrifique. Une enquête est l’action de rechercher méthodiquement des preuves grâce à l’utilisation de techniques policières et la récolte de témoignages. Un crime vient d’être commis :  c’est là que votre investigation débute. Ce guide a été réalisé d’après le site internet officiel de la police judiciaire française. Nous avons dû alléger certains points pour entrer dans les bonnes grâces du monde du jeu vidéo. En effet par constatation, nous nous rendu compte que les développeurs passaient outre certains aspects de la procédure policière comme la perquisition ou encore la mise sur écoute téléphonique relevant du crime organisé. Pour se faire, nous allons donc nous baser sur les jeux Evil Within et Evil Within 2. Attention l’objectif n’est pas de faire un test du jeu mais d’expliquer les étapes d’investigation en utilisant l’opus pour illustrer le guide.

enquêteDans le jeu Evil Within vous incarnez le détective Sebastian Castellanos qui enquête sur un crime particulièrement violent. Lui et ses partenaires combattent une force étrange et Sebastian assiste aux meurtres de ses collègues les uns après les autres. C’est ainsi que piégé, il se retrouve assommé et se réveille un peu plus tard pendu au plafond par les pieds entouré de créatures démoniaques.  L’enfer s’est immiscé sur Terre et Sebastian doit maintenant survivre et mener sa quête à terme.

Dans Evil Within 2, Sebastian, trois années plus tard, a démissionné de la police de la ville de Krimson afin de poursuivre la gigantesque organisation Mobius. Homme brisé par la tragique disparation de son épouse, Myra et par le décès prématuré de sa fille unique, Lily, il se réfugie dans l’alcoolémie.  C’est alors que par un soir de ses nouvelles habitudes dans un bar, il est abordé par son ancienne partenaire Juli Kidman qui lui fait une révélation troublante : Lily est encore en vie et n’a finalement pas été brûlée vive.  Juli est en réalité un membre actif de Mobius, c’est ainsi que Sebastian accepte la mission à contrecœur en s’associant avec l’organisation mystérieuse dans le but de sauver sa fille.

Enquête, Interrogez les témoins et faire un constat de la scène du crime

Enquête

L’étape préliminaire s’effectue d’abord par un appel à témoins avec l’analyse de la scène du ou des crimes en prenant soin de recueillir tout indice susceptible de donner une ou des pistes pour la suite de l’enquête. Ensuite l’audition : « C’est l’acte par lequel un policier va recueillir, par procès-verbal et dans les formes requises par la loi, les déclarations d’un témoin  ou celles d’une personne soupçonnée d’avoir commis une infraction. » (d’après le site du gouvernement). La police scientifique va alors en parallèle relever les échantillons nécessaires à des expertises, appuyés de clichés de la position du cadavre et autres détails qui permettra plus tard la reconstitution simplifiée de la scène de crime. «  La recherche d’éléments matériels dans le cadre d’une enquête judiciaire nécessite généralement le recours à des constatations. Les constatations peuvent être réalisées par des policiers qui peuvent  se faire seconder par des spécialistes de police technique et scientifique.  » C’est le fait de la constatation.

« L’infiltration consiste, pour un officier ou un agent de police judiciaire spécialement habilité, à surveiller des personnes suspectées de commettre un crime. » : l’agent peut en effet mener une investigation sur le terrain et peut faire appel à cette méthode policière. C’est l’acte d’infiltration.  La dépouille aura été au préalable transporté à la morgue afin de constituer son autopsie et divers examens toxicologiques. Enfin n’oubliez pas la saisie des preuves et réquisition des lieux par la force judiciaire.

Établir le profil du tueur : examinez le rapport de l’autopsie

autopsie

D’après l’article publié sur Lycée Jean Monnet : « Ainsi la police scientifique va s’appuyer selon les enquêtes sur des données liées la chimie, à la physique, à la biologie, au raisonnement mathématiques, à la balistique, à la toxicologie, à l’entomologie et utiliser un matériel de laboratoire très technique ainsi que les outils informatiques. »  Les experts portent une tenue et des chaussures de protection pour ne pas contaminer les lieux, sachant que l’endroit est photographié de fond en comble avant toute pénétration sans habits adaptés. Tout est passé au peigne fin puis étiqueté dans la chambre des preuves pour analyse approfondie ultérieure.  Cet acte a pour corollaire la fermeture de la scène du crime balisée pour empêcher tout intrus d’y accéder. L’autopsie a lieu peu de temps après la récolte des empreintes, ADN, traces de sang ou fibres diverses qui seront donc en laboratoire. Dans le cas où des douilles de balles ont été tirées, un rapport balistique sera établi et les scientifiques parviendront à déterminer le modèle de l’arme à feu utilisée.

D’après les divers pièces du dossier comprenant alors la récolte des indices, les analyses du laboratoire et bilan du médecin légiste, rapports balistiques et témoignages recueillis, vous allez établir le profil type du meurtrier avec si possible son mobile. En vous basant sur les causes du décès de la victime, vous allez reconstituer ainsi le puzzle avec votre précieux carnet de notes. On se croit tous dans le film Twin Peaks avec la grande question qui vous trotte dans la tête : « Qui a tué Laura Palmer ? » (rires).

Flash-back : entrez dans la tête du tueur

traque

Le profil établit doit comporter les aspects à la fois physiques et psychologiques de l’assassin. Voilà pourquoi vous devez normalement en association avec un psychologue spécialisé. Votre principal objectif est d’abord de trouver l’arme du crime. Concernant le profil type du tueur d’après un article paru sur psychologies.com : « Les actes parlent de l’homme. Il est vrai que la personne elle-même, nous ne la connaissons pas. Mais ce sont ces actes et la manière dont elle les effectue qui nous dévoilent un certain nombre d’éléments que nous pouvons prendre en considération. » (propos d’un criminologue). La détermination du mobile dessine le profil du tueur : Est ce un meurtrier en masse ?, un tueur en série ? un tueur à logique terroriste ?. En effet si un crime a été commis il est fort probable que vous puissiez faire le lien avec d’autres meurtres en vous basant sur le mode opératoire du tueur d’une part et le choix de ses victimes d’autre part. Vous pouvez également établir un tracé sur une carte par rapport à la localisation des corps retrouvés. Ceci vous permettra peut être de retrouver la trace du tueur.

Enfin arrive la reconstitution de la scène de crime : vous retournez sur les lieux pour revivre les actes du tueur, et ainsi comprendre à qui vous avez à faire. En entrain dans sa peau, tel un caméléon vous devenez alors les yeux du tueur. Aux Etats-Unis, les profilers  ont le talent irréprochable de se mouvoir dans une pièce tout en revivant le crime. Un petit clin d’œil au personnage de Dexter, qui a certainement le don de profiler à un détail près : il est incapable de se contenir car il se révèle être trop émotif.

Conclusion : partez à la traque du suspect

traque

Ce travail de logique intense dans lequel vous avez dû retourner la problématique « qui a tué? » dans tous les sens est épithète du métier de profiler. Paradoxalement l’issue vous appartient : êtes-vous Dexter prêt à faire justice vous même ou Sebastian à la recherche désespérée de sa chère fille ? 

– Affaire à suivre – 

(Visited 58 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde

Your email address will not be published. Required fields are marked *