0

Dying Light - HellraidDying Light – Hellraid est le nouveau DLC qui sortira sur PC (Steam), sur Playstation 4 et Xbox One dès cet été ! Le jeu est par ailleurs développé et édité par Techland. 

A propos du jeu : 

Nul ne sait d’où sort cette étrange borne d’arcade. Les habitants de la Tour l’ont trouvée au sous-sol, après une étrange coupure de courant, et l’ont montée sans se douter de quoi il s’agissait.

Donnez un coup de boost à votre expérience Dying Light avec un nouveau DLC payant qui ajoute un mode inspiré de Hellraid, le « fantasy slasher » en vue subjective jamais sorti de Techland. Explorez une nouvelle zone de donjon, munissez-vous d’armes inédites et affrontez des ennemis cruels venus du tréfonds de l’enfer. Relevez ce nouveau défi seul ou unissez vos forces avec vos amis pour une expérience coop haletante. Ajoutez dès maintenant Dying Light – Hellraid à votre liste de souhaits et restez à l’écoute.”

le DLC Hellraid : 

Tout a commencé par une borne d’arcade que les survivants ont trouvée au sous-sol de la Tour, en cherchant la cause d’une étrange coupure de courant. Aucun d’entre eux ne se rappelait avoir vu cette machine insolite auparavant. Ils l’ont montée, sans se douter de quoi il s’agissait.Préparez-vous pour une expérience qui renouvelle totalement Dying Light ! Inspiré de Hellraid, le « fantasy slasher » en vue subjective jamais sorti de Techland, ce DLC payant ajoutera une carte de donjon bourrée d’ennemis à massacrer avec diverses armes inédites. À vous de choisir d’affronter les abysses infernaux seul ou entre amis pour une expérience coop haletante.”

Dying Light – Hellraid sortira donc à l’été 2020 sur Steam, Playstation 4 et sur XBox One. 

Source : Annonce Techland

(Visited 20 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde

Your email address will not be published. Required fields are marked *