0

MimicMétamorphose (de sont titre au Québec) produit par Miramax Films et réalisé par Guillermo del Toro, est sorti en 1997. On retiendra les œuvres du réalisateur comme l’Echine du Diable (2001) ou encore le Labyrinthe de Pan (2006). A noter qu’une version Director’s cut est sortie uniquement en format DVD et plus tard Blu-Ray. Le film a donné lieu à deux suites : Mimic 2, le retour ! (2001) et Mimic 3 : Sentinel (2003). Mais ces suites n’ont hélas pas été à la hauteur du premier opus. 

Synopsis de Mimic (1997)

Une jeune femme du nom de Susan Tyler, spécialisée en infectiologie trouve le moyen d’annihiler l’épidémie mystérieuse qui touche et tue les enfants de Manhattan. Elle choisit, par un processus de virus génétiquement modifié de contaminer tous les cafards de la ville. Grâce à ce plan élaboré en laboratoire , Susan contamine et tue les insectes. Mais il se présente alors des mois plus tard un événement inattendu : Une nouvelle espèce voit le jour, et se met à prendre des vies fauchées au hasard. Complètement par hasard, le nid de la nouvelle espèce de cancrelat est découvert par un talentueux jeune garçon, capable de donner les pointures de personnes inconnues grâce au bruit qu’ils effectuent avec leur démarche.  Son grand père fabrique des chaussures sur mesure, mais le jeune homme va rapidement comprendre à l’aide de claquement de cuillères, que son destinataire n’est pas comme les autres, il ne trouve pas pointure …

Projet de Série avec Paul W.S. Anderson et Jeremy Bolt

Que peut-on en réalité retenir de ce réalisateur, producteur et scénariste ?  Absolument rien de marquant. Hélas, il s’est vu attribué certains projets tels la saga Resident evil En films ou encore Mortal Kombat, et notamment le Alien VS. Predator de 2004. Il n’a jamais reçu aucune récompense, ni renommée particulière, il s’est surtout attiré la colère des communautés de fans des œuvres précédemment citées. Pourquoi confier la production à une piètre personnalité ? Ce dernier est sensé travailler de paire  avec Jeremy Bolt,  (The Hole, 2001 et Pandorum, 2009). Il semblerait qu’un espoir notable se profile à l’horizon : Jeremy Bolt a surtout produit des films dont les fameux exemples cités auparavant. Tout ce que nous pouvons notifier c’est cette fameuse collaboration au fil des années, quelque chose d’impérissable. La description du projet est très précise selon la source citée et nous apporte beaucoup d’informations.

Voici les propos de Paul W.S Anderson concernant ce projet : « Le monde des insectes me fascine depuis longtemps », a déclaré Anderson. « Tant de force et d’organisation de la part de ces minuscules créatures qui ont existé bien avant l’humanité et qui survivront longtemps après notre disparition. C’est un monde passionnant dans lequel je suis ravi de plonger, surtout avec des partenaires aussi formidables que Jim et Miramax« .

Inquiétant et révoltant 

Bras droit direct de Paul W.S. Anderson, Jim Danger Gray qui est également sur le projet, aurait suivi une formation dans les domaines du Thriller/ Horreur alors qu’il a été salué pour le succès de la série Hannibal en tant que producteur. Tout ceci ne serait-il qu’une simple question d’argent ou bien d’influences à Hollywood ? A notre humble avis, nous recommandons fortement au vue des personnalités évoquées pour la concrétisation d’un tel projet d’une part, de ne pas le suivre, ni d’autre part de le soutenir. Miramax est-il sérieux ?

Paul W.S. Anderson a participé au massacre de la saga Resident Evil en version film, comment pourrait-on lui accorder la moindre « foi » ?

Source : Deadline.com

(Visited 15 times, 1 visits today)
About author
Avatar

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde